Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang déclare que l'offre américaine d'expliquer le résultat de l'examen des politiques a été «bien reçue»

Actualités 11.05.2021 à 10h21
Pyongyang déclare que l'offre américaine d'expliquer le résultat de l'examen des politiques a été «bien reçue» - 1

WASHINGTON, 10 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord aurait pris connaissance de la récente offre des Etats-Unis consistant à expliquer le résultat de l'examen de leur politique vis-à-vis de Pyongyang après que les ouvertures antérieures de l'administration de Joe Biden sont restées sans réponse.

En réponse à l'offre américaine de la semaine dernière, le Nord aurait déclaré que la proposition avait été «bien reçue», une réaction différente de celle de la première proposition de dialogue. Le mois dernier, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils avaient cherché à s'engager avec le Nord à la mi-février, mais que le régime était resté «sans réaction».

Néanmoins, il reste à savoir si cela conduira à un dialogue réel, car le royaume ermite a déclaré plus tôt qu'il ignorerait les appels américains jusqu'à ce que Washington renonce à toute hostilité à son encontre.

Les Etats-Unis ont annoncé la conclusion de l'examen de leur politique liée à la Corée du Nord le 30 avril.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a mis en avant que la nouvelle politique nord-coréenne ne cherchait pas à conclure un accord de type «grand bargain» avec le Nord, ce qui a incité de nombreux observateurs à croire que la nouvelle administration Biden pourrait être ouverte à une approche graduelle ou progressive de la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Les négociations de dénucléarisation entre les Etats-Unis et le Nord sont au point mort depuis que le deuxième sommet entre le président américain de l'époque, Donald Trump, et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s'est terminé sans accord à Hanoï en 2019.

Leur premier sommet, tenu à Singapour en 2018, a vu le Nord s'engager à œuvrer pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page