Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le PPP reproche à Moon d'avoir nommé des membres du cabinet sans le consentement de l'opposition

National 14.05.2021 à 20h28

SEOUL, 14 mai (Yonhap) -- Le principal parti d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), a critiqué ce vendredi le président Moon Jae-in pour avoir nommé le nouveau Premier ministre et deux autres membres du cabinet malgré les objections de l'opposition.

«L'administration Moon Jae-in ne bouge pas d'un iota, même si elle est durement touchée par l'opinion publique (négative). Son ADN d'arrogance et de suffisance n'a jamais été guéri», a déclaré le dirigeant du PPP, le député Kim Gi-hyeon, lors d'une réunion plénière d'urgence du parti.

Le PPP a organisé cette réunion devant Cheong Wa Dae, dans le centre de Séoul, pour protester contre la nomination par Moon du Premier ministre Kim Boo-kyum, du ministre de la Science Lim Hye-sook et du ministre du Territoire Noh Hyeong-ouk, plus tôt dans la journée.

L'Assemblée nationale, dominée par le Parti démocrate au pouvoir, a adopté le projet de loi de confirmation du nouveau Premier ministre jeudi soir, rejetant les objections du PPP.

Les commissions parlementaires concernées ont également adopté le même jour les rapports d'audition de confirmation de Lim et Noh, ouvrant ainsi la voie à leur nomination par Moon.

Cette photo, fournie par le service de presse de l'Assemblée nationale, montre le chef de file du PPP à l'assemblée, le député Kim Gi-hyeon (au centre), prenant la parole lors de la réunion plénière d'urgence du parti devant Cheong Wa Dae à Séoul, le 14 mai 2021, pour protester contre la nomination des membres du Cabinet par le président Moon Jae-in.
Cette photo fournie par le service de presse de l'Assemblée nationale montre le chef de cabinet présidentiel You Young-min (3e à partir de la gauche) et d'autres responsables présidentiels s'adressant aux députés du Parti du pouvoir du peuple devant Cheong Wa Dae, le 14 mai 2021.
Des députés du Parti du pouvoir du peuple protestent contre l'adoption par l'Assemblée nationale, le 13 mai 2021, du projet de loi de confirmation du candidat au poste de Premier ministre, Kim Boo-kyum, par le Parti démocrate au pouvoir.

Cette décision s'est heurtée aux objections du PPP, qui estime que Kim et Lim sont inaptes à exercer des fonctions publiques en raison de manquements éthiques présumés impliquant leurs familles.

Le chef de file du PPP a qualifié cette nomination de «désastre et de tyrannie», affirmant qu'un total de 32 fonctionnaires de niveau ministériel ont été nommés contre la volonté du parti d'opposition au cours des quatre années de règne de Moon.

«(Le gouvernement Moon) continue d'accélérer la division du peuple entre votre camp et le nôtre», a déclaré le chef de l'opposition, promettant de se battre au nom du peuple.

Deux autres nominations de ministres annoncées lors du remaniement ministériel du mois dernier, le ministre du Commerce Moon Sung-wook et le ministre du Travail An Kyung-duk, ont été approuvées par le Parlement la semaine dernière.

La réunion d'urgence du parti a rassemblé environ 90 de ses 101 députés en exercice malgré le temps torride du début de l'été.

Le chef de file du parti au Parlement a également transmis une lettre de protestation au président par l'intermédiaire du chef de cabinet présidentiel You Young-min et de Lee Cheol-hee, secrétaire présidentiel principal aux affaires politiques.

Le principal parti d'opposition, qui doit élire son nouveau président lors d'un congrès le 11 juin, devrait intensifier sa campagne contre le bloc au pouvoir dans la perspective de l'élection présidentielle de mars 2022.

Le PPP devrait profiter des dernières controverses sur les nominations de Moon pour accroître son influence politique et tenter de récupérer le siège convoité de président de la commission parlementaire de la législation et du pouvoir judiciaire.

Dans le même temps, le PPP prévoit de s'engager davantage sur les questions sociales, notamment concernant l'achat et l'administration du vaccin contre le Covid-19, afin de renforcer la confiance des électeurs, selon les responsables du parti.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page