Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de l'Unification va rencontrer des chefs d'entreprises pour discuter des échanges intercoréens

Actualités 31.05.2021 à 14h32
Le ministre de l'Unification Lee In-young. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 31 mai (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Lee In-young tiendra des entretiens cette semaine avec des chefs d'entreprises qui ont participé au projet touristique du mont Kumgang, en suspens depuis longtemps, afin de discuter de la coopération et des échanges transfrontaliers, a déclaré ce lundi son ministère.

Lee aura une réunion avec la présidente du groupe Hyundai, Hyun Jeong-eun, ce mardi et Lee Joong-myung, PDG d'Ananti, ce vendredi, selon le ministère.

Le groupe Hyundai opérait le programme touristique du mont Kumgang, tandis qu'Ananti était impliqué dans la construction et la gestion d'un terrain de golf dans la région.

«Ces rencontres ont été préparées pour écouter les diverses opinions des entrepreneurs à un moment où le récent sommet entre les dirigeants de la Corée du Sud et des Etats-Unis ont créé des conditions favorables pour un dialogue et la coopération entre le Sud et le Nord», a déclaré Lee Jong-ju, la porte-parole du ministère, lors d'un point de presse régulier.

Le président Moon Jae-in et le président américain Joe Biden ont tenu leur premier sommet en face à face le 21 mai et sont convenus de s'engager diplomatiquement avec la Corée du Nord et de prendre des mesures pragmatiques pour réduire les tensions.

Le ministère de l'Unification estime que le sommet a créé des conditions favorables pour la reprise du dialogue avec le Nord.

Lancé en 1998, le programme touristique du mont Kumgang était considéré comme un projet majeur de coopération intercoréenne. Hyundai Asan, une filiale du groupe Hyundai, était l'opérateur du programme touristique du mont jusqu'à sa suspension en 2008 suite à la mort d'une touriste sud-coréenne tombée sous les balles d'un soldat nord-coréen.

Lors d'un sommet intercoréen en 2018, les leaders des deux Corées se sont mis d'accord pour relancer le programme touristique dès que les conditions auront été remplies, mais depuis, peu de progrès ont été accomplis.

La Corée du Nord a demandé à la Corée du Sud de retirer les installations abandonnées au mont depuis fin 2019, en disant qu'elle projette de construire sa propre zone touristique internationale dans la région.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page