Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La ministre de la Science promet d'accroître les investissements sur le développement spatial

Science/Tech 31.05.2021 à 17h14
Le président Moon Jae-in (à g.) prend la parole devant des chercheurs du centre spatial de Naro à Goheung, à 470 kilomètres au sud de Séoul, le jeudi 25 mars 2021, après avoir assisté à un test de combustion réussi des moteurs du premier étage de la fusée spatiale sud-coréenne, appelée Nuri.

SEOUL, 31 mai (Yonhap) -- La ministre de la Science et des TIC, Lim Hye-sook a présenté un plan d'accroître les investissements sur le développement spatial du pays plus ambitieux ce lundi à la suite de la levée des directives sur les missiles lors du sommet entre la Corée du Sud et les Etats-Unis du 21 mai dernier.

«Avec le résultat du sommet entre la Corée du Sud et les Etats-Unis et le suivi de cette décision, nous avons eu l'occasion d'avoir un élan pour devenir un pays avancé dans le domaine spatial», a-t-elle déclaré lors d'une table ronde avec des professionnels de l'industrie et des responsables d'instituts de recherche aérospatiale incluant l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI). «A la suite de la signature des accords Artémis, nous allons étendre nos investissements pour l'exploration de l'espace», a ajouté la ministre.

Les restrictions imposées sur le développement de missiles par les Etats-Unis avaient été mises en place en 1979, interdisant de concevoir des missiles de longue portée. Les directives ont également restreint le développement d'un véhicule lanceur de fusée spatiale à propulsion à propergol solide. La levée de ces directives donne une autonomie pour le développement spatial du pays.

Par ailleurs, cette levée des restrictions permet de participer à divers programmes internationaux de l'exploration de l'espace et le projet de conception d'un système GPS coréen, KPS, prendra de la vitesse. Les participants de cette table ronde ont souligné la nécessité de se concentrer sur le développement d'un lanceur de fusée spatiale.

La Corée du Sud projette de lancer une fusée de trois étages nommé Nuri en octobre de cette année. Cette fusée disposera d'un lanceur de quatre moteurs à propergol liquide d'une poussée unitaire de 75 tonnes au premier étage, d'un moteur d'une poussée de 75 tonnes au deuxième et d'un autre de 7 tonnes de poussée au dernier étage.

Un essai des quatre moteurs du premier étage a eu lieu le 25 mars dernier avec succès. Une mission d'observation en orbite lunaire avec des technologies sud-coréennes est aussi en préparation pour l'année 2023.

La deuxième expérimentation de combustion de moteurs de la première étape du lanceur spatial Nuri construit localement est en cours au centre spatial de Naro à Goheung, à 485 km au sud de Séoul, le jeudi 25 février 2021. La Corée du Sud a effectué avec succès un test de combustion de Nuri, faisant un nouveau pas vers un lancement prévu en octobre.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page