Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Dokdo : un haut diplomate japonais convoqué à cause d'une carte des JO de Tokyo

Actualités 01.06.2021 à 19h58

SEOUL, 01 juin (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères a convoqué ce mardi un haut diplomate japonais afin de protester contre une carte postée sur le site Internet des Jeux olympiques de Tokyo et décrivant les îlots de Dokdo comme faisant partie du territoire japonais.

Lee Sang-ryeol, directeur général du ministère des Affaires étrangères pour les affaires de l'Asie et du Pacifique, devait exprimer des regrets à Hirohisa Soma, le chef de mission adjoint de l'ambassade du Japon en Corée du Sud, a fait savoir le porte-parole du ministère, Choi Young-sam.

«Nous allons fermement protester contre les revendications territoriales injustes de Tokyo sur les îlots de Dokdo et soulignerons également qu'une correction immédiate doit être faite», a indiqué Choi lors d'un point de presse.

Les îlots de Dokdo figurent sur la carte de l'itinéraire du relais de la torche des JO de Tokyo. Le Japon a rejeté les appels croissants de la Corée du Sud pour sa révision sur fond de préoccupations selon lesquelles l'ajout de ces îlots pourrait porter atteinte à l'esprit olympique en faveur de la paix et de la neutralité politique.

Le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong a qualifié l'inclusion de Dokdo sur la carte d'«inacceptable», en s'engageant à répondre aux nouvelles revendications injustes «aussi fermement que possible».

Le gouvernement et le Comité sportif et olympique coréen (KSOC) vont envoyer une lettre au Comité international olympique (CIO) pour demander un arbitrage actif de l'organisation sur la question, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un autre communiqué de presse, après avoir tenu une réunion interagence.

A la fin du mois dernier, le ministère de la Culture et le KSOC ont envoyé une lettre au Comité olympique japonais pour demander une modification de la carte.

Dokdo est depuis longtemps une source de tensions entre les deux voisins, alors que Tokyo continue de revendiquer les îlots dans ses documents politiques, ses déclarations publiques et ses manuels scolaires.

La Corée du Sud contrôle Dokdo avec un petit détachement de police depuis sa libération de la domination coloniale japonaise (1910-1945).

Convocation d'un diplomate japonais

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page