Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La nomination d'un envoyé spécial américain pour le Nord indique que Washington est prêt à dialoguer, selon une officielle

Corée du Nord 02.06.2021 à 19h57

SEOUL, 02 juin (Yonhap) -- La nomination récente par les Etats-Unis d'un envoyé spécial pour la Corée du Nord indique qu'ils sont prêts au dialogue, a déclaré ce mercredi la secrétaire d'Etat adjointe Wendy Sherman, exprimant l'espoir que Pyongyang «prenne part à cette possibilité».

Sherman a fait ces remarques lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, faisant référence à l'annonce de la nomination par le président Joe Biden le mois dernier du diplomate de carrière Sung Kim en tant que représentant spécial pour la RPDC, l'acronyme du nom officiel du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Sherman a également précisé que Kim, qui occupait le poste de secrétaire d'Etat adjoint par intérim aux affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique, sera également ambassadeur des Etats-Unis en Indonésie tout en assumant le rôle d'envoyé spécial.

«Le président Biden vient d'annoncer (...) qu'il avait nommé comme représentant spécial ou envoyé spécial pour les pourparlers de la RPDC s'ils devaient commencer, l'ambassadeur Sung Kim, qui est actuellement notre ambassadeur en Indonésie et a été secrétaire adjoint par intérim pour la région Asie-Pacifique, mais qui reviendra en Indonésie à plein temps», a indiqué Sherman.

«Et c'était un autre signal montrant que nous sommes prêts et préparés à avoir un dialogue avec la RPDC, et nous espérons qu'ils se saisiront de cette possibilité», a-t-elle ajouté.

L'annonce de la nomination de Kim est intervenue après que les Etats-Unis ont achevé leur examen de plusieurs mois de leur politique sur le Nord et déclaré qu'ils poursuivraient une approche calibrée et pratique vers l'objectif de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Sherman a souligné que les Etats-Unis avaient «fait connaître notre politique à la RPDC». Il reste à déterminer si elle voulait dire que Washington avait informé le Nord de sa nouvelle politique à travers ses déclarations publiques ou que Washington avait directement contacté Pyongyang pour expliquer sa politique.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page