Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) L'héritier de Samsung condamné à une amende pour utilisation illégale d'un anesthésiant

Actualités 04.06.2021 à 21h28

SEOUL, 04 juin (Yonhap) -- Lee Jae-yong, le dirigeant de facto du groupe Samsung, actuellement emprisonné, a été condamné ce vendredi à une amende pour avoir reçu illégalement des injections de propofol.

Le bureau des procureurs du district central de Séoul lui a infligé une amende de 50 millions de wons (44.800 dollars) dans le cadre d'un acte d'accusation sommaire, qui ne nécessite pas de procès formel.

Lee est accusé d'avoir reçu de manière excessive et illégale l'anesthésiant dans une clinique de chirurgie plastique de Séoul en 2017 et 2018. Une plainte a été déposée contre lui auprès de la Commission anti-corruption et des droits civils en janvier 2020.

L'héritier de Samsung, âgé de 52 ans, qui a été emprisonné en janvier pour détournement de fonds et corruption, a nié l'allégation, arguant qu'il a utilisé le propofol «normalement», conformément à la prescription d'un médecin.

En mars, un groupe d'experts civils a recommandé au ministère public d'interrompre son enquête sur l'utilisation présumée de propofol par Lee. Mais le groupe n'a pas pris de décision sur une mise en examen de Lee, ses 14 membres étant partagés de façon égale sur la question.

Les avocats de Lee ont déclaré qu'ils décideraient de la marche à suivre «après mûre réflexion».

L'attention semble maintenant se porter sur la possibilité d'une grâce. Le président Moon Jae-in a abordé la question lors d'une réunion avec des chefs d'entreprise mercredi.

Samsung et la Chambre de commerce et d'industrie de Corée (KCCI) ont toutes deux fait pression pour que Lee soit gracié, en particulier à l'approche de la fête de la Libération du 15 août. Les présidents ont souvent accordé des grâces spéciales à cette occasion pour promouvoir l'unité nationale.

Selon Cheong Wa Dae, Moon a dit aux chefs d'entreprise lors de la réunion de mercredi qu'il comprenait leurs difficultés. Il aurait également déclaré : «Il y a beaucoup de gens qui sympathisent avec lui. Je suis bien conscient que la situation économique actuelle est différente de la précédente et que les entreprises doivent remplir un rôle audacieux.»

Cette photo d'archives du 18 janvier 2021 montre Lee Jae-yong, le chef de facto du groupe Samsung, avant son audience de condamnation pour des allégations de corruption à la Haute Cour de Séoul, à Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page