Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Selon Moon, le G7 est une chance pour jouer un rôle plus important sur les questions mondiales

International 08.06.2021 à 14h30

SEOUL, 08 juin (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce mardi que sa prochaine participation au sommet du Groupe des sept (G7) serait l'occasion d'améliorer la diplomatie sud-coréenne.

Moon assistera à la session de trois jours qui s'ouvrira vendredi en Grande-Bretagne, le premier grand sommet multilatéral en personne depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19.

La Corée du Sud n'est pas membre du club des nations les plus industrialisées du monde, mais Moon se joindra à la réunion en tant qu'invité avec les dirigeants d'Australie, d'Inde et d'Afrique du Sud.

L'invitation de la Corée du Sud au G7 signifie que sa stature internationale a été élevée à un niveau comparable à celle de ses Etats membres, a souligné Moon lors d'une réunion du cabinet.

Le président Moon Jae-in prend la parole lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet tenue à Cheong Wa Dae à Séoul, le 8 juin 2021.

Le chef de l'Etat a déclaré qu'il profiterait de l'occasion pour renforcer le rôle de Séoul dans la résolution de problèmes mondiaux en suspens et élargir sa portée diplomatique, notamment en mettant en avant sa campagne pour devenir un «centre mondial de production de vaccins» et un «pont» entre les pays en développement et les pays avancés.

Moon a également déclaré que le G7 préparerait le terrain pour un cycle rapide de diplomatie au sommet bilatéral. Ses remarques sont intervenues au milieu de spéculations largement répandues selon lesquelles il pourrait tenir un autre tête-à-tête avec le président américain Joe Biden en marge de la session.

De plus, le président sud-coréen aura l'occasion de rencontrer pour la première fois en personne le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, qui a pris ses fonctions en septembre dernier. Il reste à savoir si Moon et Suga tiendront des pourparlers officiels en Grande-Bretagne malgré les informations selon lesquelles Biden cherche à organiser une réunion trilatérale avec eux.

En ce qui concerne l'économie du pays frappée par le coronavirus, Moon a affirmé que sa reprise s'accélérait grâce à de fortes augmentations des exportations et à un rebond de la demande intérieure.

Mais le fait que la polarisation des revenus n'ait pas cessé reste un problème sérieux, a-t-il ajouté.

Il a appelé le gouvernement à se concentrer sur la fourniture d'un «soutien à la politique budgétaire» avec une priorité absolue sur la lutte contre la polarisation et les inégalités, ainsi que sur la revitalisation rapide du marché du travail. L'administration progressiste de Moon mène une campagne pour une «croissance inclusive».

Le chef de l'Etat a souligné que le gouvernement cherchait à établir une autre série de budgets supplémentaires en s'appuyant en grande partie sur l'augmentation des recettes fiscales.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page