Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Croissance des emplois pour le 3e mois consécutif en mai

Actualités 09.06.2021 à 13h57

SEOUL, 09 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud a fait état d'une croissance de l'emploi pour le troisième mois de suite en mai, selon les données publiées ce mercredi par Statistique Corée (KOSTAT), un dernier signe indiquant que le marché du travail se remet des récessions causées par la pandémie de Covid-19.

Le nombre de personnes employées a atteint 27,6 millions le mois dernier, soit 619.000 de plus qu'un an plus tôt, d'après KOSTAT.

L'ajout de mai était inférieur à l'augmentation de 652.000 du mois précédent, la plus forte croissance de l'emploi en près de sept ans.

En mars, le nombre de personnes actives a augmenté de 314.000 par rapport à l'année précédente. Il s'agissait de la première croissance de l'emploi en 13 mois.

La pandémie a porté un coup sévère au marché du travail, le pays signalant des pertes de postes pour le 12e mois consécutif en février.

Cependant, dans un contexte de reprise économique, un effet de base plus faible et des règles de distanciation assouplies ont contribué à créer plus d'emplois en mai, selon l'agence de statistiques.

Des demandeuses d'emploi consultent un tableau d'affichage dans un centre de placement à Séoul, le 14 avril 2021.

«La dynamique de reprise sur le marché du travail est devenue plus évidente», a publié le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki sur sa page Facebook.

L'amélioration des données sur l'emploi est intervenue alors que l'économie du pays est sur la voie de la reprise grâce à des exportations robustes et à une relance de la consommation.

La quatrième économie d'Asie a progressé de 1,7% au premier trimestre par rapport à trois mois plus tôt, soit plus rapidement que l'estimation précédente de 1,6%, selon la Banque de Corée (BOK).

Le mois dernier, la BOK a révisé à la hausse ses perspectives de croissance 2021 pour l'économie à un sommet en 11 ans de 4% par rapport à son évaluation précédente de 3%. L'année dernière, l'économie du pays s'est contractée de 0,9% sur fond de pandémie de Covid-19.

Le nombre de chômeurs a chuté de 130.000 en glissement annuel à 1,15 million le mois dernier, marquant la plus forte baisse en glissement annuel depuis février 2020.

Le taux de chômage du pays a diminué de 0,5 point de pourcentage en glissement annuel à 4% le mois dernier.

Le taux de chômage des jeunes adultes, c'est-à-dire ceux âgés de 15 à 29 ans, a également baissé de 0,9 point de pourcentage en glissement annuel à 9,3%.

Le taux d'emploi de ces jeunes adultes s'élevait à 44,4%, soit le chiffre le plus élevé depuis les 45,5% enregistrés en mai 2005.

Le nombre de personnes non actives sur le plan économique, celles qui ne sont pas disposées à travailler, a diminué pour le troisième mois consécutif, les plus jeunes cherchant à trouver un emploi. Ils étaient 196.000 de moins en glissement annuel à 16,4 millions le mois dernier.

Malgré la croissance globale de l'emploi, la reprise reste inégale selon les secteurs et l'âge, le secteur des services et les personnes dans la trentaine et la quarantaine souffrant toujours de pertes d'emplois.

Bien qu'elles se soient atténuées, le secteur des services, durement touché par la pandémie de Covid-19, a toujours enregistré une diminution des postes dans un contexte de consommation sans contact.

Le secteur de la vente en gros et au détail a rapporté une chute de 136.000 emplois en glissement annuel en mai, un chiffre toutefois inférieur à la baisse de 182.000 le mois précédent. Le segment des services artistiques, sportifs et de loisirs a perdu 39.000 postes, soit davantage que la baisse de 11.000 en avril.

Cependant, le segment de l'hébergement et de la restauration a enregistré des ajouts d'emplois pour le deuxième mois consécutif, avec un gain de 4.000 postes en glissement annuel le mois dernier.

Des citoyens attendent de déposer une demande de chômage dans un centre d'emploi d'Etat situé dans le nord de Séoul, le 12 avril 2021.

Le secteur manufacturier, pilier de l'économie du pays, a créé 19.000 emplois en mai, marquant le deuxième mois consécutif de croissance. En mai, le nombre de travailleurs permanents a augmenté de 355.000 sur un an et celui des intérimaires de 307.000. Mais les emplois pour les journaliers ont diminué de 20.000.

Les experts ont noté que le marché du travail rebondissait après de fortes baisses, mais que le pays pourrait mettre plus de temps à afficher une reprise à part entière, compte tenu de la faiblesse du secteur des services en personne.

Le mois dernier, la BOK prévoyait que le nombre de personnes employées augmenterait de 140.000 cette année, en hausse par rapport à son estimation de février d'une augmentation de 80.000. L'année prochaine, le nombre de personnes actives devrait augmenter de 230.000.

En 2020, le nombre de personnes embauchées en Corée du Sud a diminué de 220.000, soit la plus importante perte d'emplois depuis 1998.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page