Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Quatre conglomérats sud-coréens vont fonder un conseil de l'hydrogène

Economie 10.06.2021 à 14h56
Le président du groupe Hyundai Motor, Chung Euisun, le président de POSCO, Choi Jeong-woo, le président de Hyosung, Cho Hyun-joon et le président du groupe SK, Chey Tae-won, (de la g. vers la dr.) au centre de recherche et développement de Namyang du constructeur automobile à Hwaseong, dans la province du Gyeonggi, le 10 juin 2021.

SEOUL, 10 juin (Yonhap) -- Les dirigeants de quatre des principaux conglomérats sud-coréens se sont rencontrés ce jeudi pour discuter des moyens de mettre en place un organe consultatif sur l'hydrogène dans une démarche soulignant leur engagement à promouvoir cette source d'énergie propre.

Le président du groupe Hyundai Motor, Chung Euisun, a rencontré le président du groupe SK, Chey Tae-won, le président de POSCO, Choi Jeong-woo, et le président de Hyosung, Cho Hyun-joon, à environ 40 kilomètres au sud de Séoul, a fait savoir Hyundai Motor.

Ils lanceront l'organe consultatif en septembre après avoir finalisé la liste des entreprises participantes.

L'organe consultatif, qui vise à encourager les investissements des sociétés et à élargir la chaîne de valeur de l'industrie de l'hydrogène, deviendra plus tard la version coréenne du Hydrogen Council, une coalition mondiale de PDG déterminés à accélérer la transition énergétique avec l'hydrogène, selon Hyundai Motor.

L'hydrogène est une alternative écologique aux combustibles fossiles, car les automobiles fonctionnant grâce à cette ressource ne créent que de l'eau dans le processus de production d'électricité. Il peut être produit en tant que sous-produit d'installations industrielles, y compris d'usines pétrochimiques.

Cette décision intervient alors que Séoul s'efforce d'augmenter l'approvisionnement en électricité à partir de sources d'énergie propres et renouvelables tout en sevrant le pays des centrales nucléaires et au charbon.

La Corée du Sud s'est également engagée à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, ce qui signifie réduire efficacement les émissions de carbone à zéro.

Cinq grands conglomérats sud-coréens, à savoir SK, Hyundai Motor, POSCO, Hanwha et Hyosung, ont annoncé en mars qu'ils prévoyaient d'investir 43.000 milliards de wons (38,2 milliards de dollars) dans la construction d'un large éventail d'infrastructures d'hydrogène, telles que des installations de production et de stockage de l'hydrogène d'ici 2030.

Le groupe Hyundai Motor a indiqué qu'il injecterait 11.100 milliards de wons pour les projets de recherche et développement liés aux voitures à hydrogène, tout en installant davantage de stations de recharge.

Le groupe SK, qui a SK Innovation Co. sous son aile, prévoit d'investir 18.500 milliards de wons pour établir des installations pouvant produire jusqu'à 30.000 tonnes d'hydrogène par an.

Hyundai Motor a également déclaré que la société et le groupe SK discuteraient des moyens d'installer des chargeurs de piles à combustible à hydrogène et des chargeurs de véhicules électriques rapides dans les stations-service SK à travers le pays.

POSCO a annoncé qu'il dépenserait 10.000 milliards de wons pour expérimenter des méthodes permettant d'exploiter l'hydrogène au lieu du charbon lors de sa production d'acier.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page