Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon téléphone au nouveau chef du PPP, Lee Jun-seok, pour le féliciter

Actualités 11.06.2021 à 16h30
Lee Jun-seok (à g.), âgé 36 ans, est devenu le chef du principal parti de l'opposition, Parti du pouvoir du peuple (PPP), à l'issue des votes à la première convention du PPP, le vendredi 11 juin 2021, à Yeouido à Séoul. Lee et le chef du groupe parlementaire du PPP, Kim Gi-hyeon (à dr.), manifestent leur joie après l'annonce du résultat des votes.

SEOUL, 11 juin (Yonhap) -- A la suite de l'élection du nouveau chef du Parti du pouvoir du peuple ce vendredi, Lee Jun-seok, le président Moon Jae-in a eu un contact téléphonique avec Lee pour lui passer un message de félicitations.

Avant son départ pour l'Europe afin de participer au sommet du G7 et d'effectuer des visites d'Etat en Autriche et en Espagne, Moon a téléphoné à Lee vers 13h20, d'après l'annonce du conseiller présidentiel chargé de la communication et des relations publiques, Park Soo-hyun.

«Vous avez réalisé un grand exploit», a déclaré Moon. «C'est un évènement historique qui sera gravé éternellement dans le milieu politique du pays. Il s'agit d'un signe de changement de la politique mais aussi de notre pays», a-t-il ajouté.

Ces propos du président Moon ont mis l'accent sur le fait qu'un politicien âgé de la trentenaire est devenu le chef d'un grand parti du pays. C'est la première fois dans l'histoire moderne du pays qu'une personne âgée de 36 ans prend le poste de chef d'un parti politique.

Le couple présidentiel salue les officiels présents à l'aéroport de Séoul le vendredi 11 juin 2021. Le président Moon Jae-in sera en Europe du 11 au 17 juin pour sa participation au sommet du G7 et des visites d'Etat en Autriche et en Espagne.

Moon a également demandé la coopération de Lee avec le gouvernement en évoquant la crise sanitaire. «Comme l'élection présidentielle (prévue en mars 2022) approche, la confrontation politique à Yeouido est inévitable mais comme la crise de la pandémie de nouveau coronavirus se poursuit, j'espère que nous coopérerons», a dit le président.

Diplômé de Harvard, le nouveau chef élu du PPP a rejoint le plus grand parti conservateur en 2011 en tant que membre d'un conseil intérimaire de direction d'urgence à l'âge de 26 ans sous les auspices de Park Geun-hye, alors chef du parti.

Il est ensuite devenu une icône de la réforme au sein du bloc conservateur pour ses critiques contre Park, qui est devenue présidente mais qui a fait l'objet d'une destitution en 2017 pour des accusations de corruption. Avec sa victoire écrasante aujourd'hui face à des poids lourds du PPP, il ouvrira une nouvelle ère de changement de génération dans le milieu politique du pays.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page