Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de l'Unification espère que le projet de terrain agricole frontalier servira de point de départ à la coopération intercoréenne

Actualités 11.06.2021 à 16h38
Le ministre de l'Unification Lee In-young prend la parole lors d'une séance plénière de la commission des affaires étrangères et de l'unification à l'Assemblée nationale à Séoul le vendredi 28 mai 2021.

SEOUL, 11 juin (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Lee In-young a dit ce vendredi souhaiter que le projet de construire un «terrain agricole de la paix» dans une zone de la frontière intercoréenne devienne un point de départ significatif pour la coopération entre les deux Corées dans les secteurs de l'agriculture et de l'environnement.

Lee a fait ces remarques dans un discours lors d'un événement de plantation de riz près du barrage de Gunnam, à la ville frontalière de Yeoncheon, dans le cadre d'un projet d'une association d'agriculteurs consistant à cultiver du riz écologique pour la Corée du Nord.

«S'assurer une alimentation, la base de notre vie, est un devoir à résoudre pour les peuples du Sud et du Nord, alors qu'ils doivent vivre ensemble dans une vie communautaire sur la péninsule coréenne», a indiqué Lee.

«En ce sens, j'espère que le projet de construire un terrain agricole de la paix pourra être un point de départ significatif pour la coopération transfrontalière dans l'agriculture, la vie du peuple et l'environnement», a-t-il ajouté.

Lee a ajouté que la région du barrage de Gunnam, en particulier, rappelle au peuple l'importance de la coopération pour surmonter efficacement les désastres naturels, comme les inondations.

Les deux Corées ont signé un accord en octobre 2009, à travers lequel le Nord a promis de notifier à l'avance le Sud avant l'ouverture de vannes suite à un accident mortel qui a tué six Sud-Coréens après que le Nord a déversé des eaux du barrage Hwanggang sans préavis.

La Corée du Nord, cependant, a déversé des eaux depuis son barrage frontalier plusieurs fois l'année dernière sans notifier à l'avance le Sud.

«L'expérience de l'été dernier a prouvé qu'il est vraiment nécessaire de surmonter conjointement et efficacement les inondations et les autres catastrophes naturelles par souci de coexistence du Sud et du Nord», a-t-il dit.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page