Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un exercice militaire débutera demain aux îlots de Dokdo

National 14.06.2021 à 14h20
(Photomontage)

SEOUL, 14 juin (Yonhap) -- Un exercice militaire de défense des îlots de Dokdo, à l'extrémité est du pays, débutera demain avec la mobilisation de la marine, de la police maritime ainsi que des forces aériennes, selon l'annonce des autorités militaires ce lundi.

Compte tenu de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), l'exercice se déroulera sans contact sur l'océan et il n'y aura pas d'exercice de débarquement. Lancé en 1986, cet exercice se tient deux fois par an, habituellement en juin et décembre.

Des bâtiments de guerre comme un destroyer de 3.200 tonnes, des avions de patrouille P-3C et des avions de combat F-15K y participeront.

«La marine mène chaque année cet exercice de protection du territoire en mer de l'Est», a noté un responsable des autorités militaires. «L'exercice de cette année vise également à protéger contre la menace sur notre territoire et les biens de notre peuple.»

Malgré le caractère défensif de cet exercice, le Japon proteste à chaque fois. Les deux pays s'étaient mis provisoirement d'accord pour tenir une réunion informelle entre le président Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Yoshihide Suga en marge du sommet du G7 tenu en Cornouailles, en Grande-Bretagne, du 11 au 13 juin, mais la partie japonaise a annulé unilatéralement la réunion en raison de cet exercice sur les îlots de Dokdo.

Le Japon revendique la souveraineté de ces îlots situés entre la péninsule coréenne et l'archipel nippon alors que la Corée du Sud y exerce un contrôle territorial depuis 1945, année de la libération du joug colonial japonais. Un petit détachement de police y est stationné en permanence.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page