Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le projet de réunion entre Moon et Suga a été annulé unilatéralement par Tokyo

National 14.06.2021 à 14h40

SEOUL, 14 juin (Yonhap) -- C'est le Japon qui a annulé les pourparlers qui étaient prévus entre le président Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Yoshihide Suga en marge du sommet du Groupe des sept (G7) en Grande-Bretagne en raison de l'exercice militaire régulier de Séoul destiné à défendre les îlots de Dokdo, son territoire le plus oriental, a déclaré ce lundi un officiel du ministère des Affaires étrangères.

Séoul et Tokyo avaient conclu un accord de principe pour organiser un entretien entre leurs dirigeants dans la station balnéaire de Carbis Bay en Cornouailles. Le sommet du G7 de trois jours s'est terminé dimanche.

«Dès le début, notre côté, avec un esprit ouvert, s'attendait à ce que le Japon réponde», a fait savoir l'officiel sous couvert d'anonymat.

«Nous pensons qu'il est regrettable que la partie japonaise n'ait pas répondu au plan sur lequel les deux parties s'étaient mises d'accord au niveau opérationnel, en raison des exercices annuels pour sauvegarder le territoire de la mer de l'Est», a-t-il ajouté.

Le responsable faisait référence aux manœuvres de défense que la Corée du Sud mène deux fois par an pour renforcer la défense de Dokdo, que le Japon revendique avec persistance.

Les tensions sur les affleurements rocheux ont à nouveau éclaté récemment, alors que Dokdo est apparu sur la carte du parcours du relais de la flamme olympique de Tokyo malgré les craintes que son inclusion ne sape l'esprit olympique de paix.

Dans la perspective du rassemblement du G7, Séoul avait eu du mal à organiser la première réunion en personne entre Moon et Suga dans le cadre des efforts visant à résoudre les problèmes de longue date du travail forcé et de l'esclavage sexuel perpétrés par le Japon en temps de guerre.

Selon l'agence japonaise Kyodo, Suga a affirmé qu'un sommet avec Moon n'était pas à l'ordre du jour tant que les différends historiques ne seront pas résolus.

Dans un article publié dimanche sur les réseaux sociaux, Moon a déclaré avoir échangé des salutations avec Suga juste avant le début d'une session élargie du sommet du G7 samedi, qualifiant la rencontre d'«occasion précieuse qui pourrait servir de nouveau départ pour les relations Corée du Sud-Japon».

Session élargie du sommet du G7

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page