Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le nouvel envoyé spécial américain pour la Corée du Nord arrive à Séoul

National 19.06.2021 à 10h17
Le nouvel envoyé spécial américain pour la Corée du Nord, Sung Kim, salut de la main à son arrivée à l'aéroport international d'Incheon à l'ouest de Séoul, le samedi 19 juin 2021.

SEOUL, 19 juin (Yohap) -- Le nouvel envoyé spécial américain pour la Corée du Nord, Sung Kim, est arrivé à Séoul ce samedi pour des réunions avec ses homologues sud-coréen et japonais, alors qu'ils cherchent une stratégie coordonnée afin de reprendre la diplomatie nucléaire avec Pyongyang.

Le voyage de cinq jours de Kim intervient quelques jours après que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a indiqué que son pays devait être prêt à la fois au dialogue et surtout à la confrontation avec les Etats-Unis tout en appelant à des efforts pour un contrôle stable de la situation sur la péninsule coréenne dans son premier message en direction de l'administration Joe Biden.

Il s'agit de la première visite à Séoul de Sung Kim depuis sa nomination en tant qu'envoyé nucléaire en chef des Etats-Unis le mois dernier, un signe de volonté de Washington de reprendre le dialogue avec le Nord.

A son arrivée à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, Kim a indiqué qu'il avait hâte de tenir des réunions productives avec ses homologues sud-coréen et japonais à Séoul.

Ce lundi, Kim projette une rencontre bilatérale avec Noh Kyu-duk, le représentant spécial sud-coréen pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, et de se joindre à une réunion tripartite impliquant Takehiro Funakoshi, le directeur général japonais pour les affaires de l'Asie et de l'Océanie, selon le ministère des Affaires étrangères.

Les prochains pourparlers ont été organisés sur fond de préoccupations selon lesquelles les efforts de dialogue avec le Nord pourraient être réduits à néant si Séoul et Washington poursuivent leur exercice militaire estival annuel.

Durant son séjour à Séoul, Kim prévoit également de rencontrer d'autres officiels sud-coréens et des figures du monde universitaire et de la société civile afin de discuter des résultats de l'examen de la politique américaine envers la Corée du Nord, qui s'est récemment achevé.

Après son premier sommet en personne avec le président Moon Jae-in à Washington le 21 mai, son homologue Joe Biden a indiqué clairement la volonté américaine de s'engager diplomatiquement avec Pyongyang pour mettre en œuvre des «étapes pragmatiques» afin de réduire des tensions avec le régime communiste.

Kim est accompagné de la représentante spéciale adjointe Jung Pak et d'un représentant du Conseil de sécurité nationale, a ajouté le département.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page