Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le ministre de l'Unification souhaite une coopération «active» et «agile» pour ramener le Nord au dialogue

Actualités 22.06.2021 à 11h17
Sung Kim au ministère de l'Unification

SEOUL, 22 juin (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Lee In-young a appelé ce mardi à une coopération «active» et «agile» entre la Corée du Sud et les Etats-Unis pour ramener la Corée du Nord à la table des négociations alors qu'il rencontrait l'envoyé nucléaire américain, Sung Kim, afin de discuter d'une approche coordonnée vis-à-vis du pays communiste.

Le nouveau représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord a répondu que les deux alliés «sont très étroitement alignés sur tous les aspects importants» de leur politique envers le Nord et exprimé son soutien «au dialogue, à la coopération et à l'engagement intercoréens significatifs» avec Pyongyang.

«Nous constatons que maintenant est un moment très crucial où nous pouvons nous diriger vers un mode dialogue (avec la Corée du Nord)», a déclaré Lee à Kim au début de la réunion tenue à son bureau. «Je pense que c'est le moment pour la Corée du Sud et les Etats-Unis d'agir de manières active et agile à travers un consensus.»

Lee a demandé des discussions étroites entre Séoul et Washington sur le plan sud-coréen pour la coopération intercoréenne dans divers domaines comme l'aide humanitaire, les réunions de familles séparées par la guerre et les efforts antivirus.

Kim a partagé l'avis de Lee en notant que les alliés sont «en contact étroit» depuis l'inauguration de l'administration Joe Biden concernant la Corée du Nord et a fait part de son appui pour les efforts de Séoul visant à rétablir rapidement les relations intercoréennes à travers des échanges transfrontaliers.

«Je suis persuadé que les deux gouvernements sont très étroitement alignés sur tous les aspects importants de notre politique vis-à-vis de la Corée du Nord. Le plus important, je pense, c'est que nos deux pays soient d'accord sur l'engagement commun de poursuivre la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne à travers la diplomatie et le dialogue », a-t-il ajouté.

«Nous soutenons le dialogue, la coopération et l'engagement intercoréens significatifs» , a-t-il ajouté.

La réunion a été suivie immédiatement d'une «réunion bilatérale de haut niveau» qui est tenue à huis clos entre Kim et le vice-ministre de l'Unification, Choi Young-jun. Les deux parties projettent aussi de tenir une réunion du groupe de travail demain.

Ces réunions attirent une attention particulière alors que le ministère des Affaires étrangères a annoncé plus tôt que la Corée du Sud et les Etats-Unis sont tombés d'accord pour envisager de mettre fin à une réunion du «groupe de travail» sur la politique vis-à-vis du Nord.

Le groupe de travail a été créé en novembre 2018 pour coordonner les approches des alliés sur la dénucléarisation, l'aide humanitaire et l'application des sanctions contre le Nord et les relations intercoréennes.

Le Nord continue de demander son démantèlement en avançant qu'il sape les échanges et la coopération intercoréens en se focalisant trop sur l'application des sanctions.

L'envoyé nucléaire américain est arrivé à Séoul le week-end dernier pour un séjour de cinq jours. Lors d'une réunion trilatérale avec ses homologues sud-coréen et japonais tenue lundi, il a déclaré que les Etats-Unis espéraient une réponse positive de la part de la Corée du Nord à leur proposition de dialogue.

Sa visite arrive après que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a exhorté son pays à être prêt à la fois au dialogue et à la confrontation avec les Etats-Unis lors d'une réunion clé du Parti du travail la semaine dernière, suscitant un optimisme prudent quant à la possibilité que Pyongyang se prépare à entamer des pourparlers sur la dénucléarisation.

La Corée du Sud cherche à établir des échanges dans les domaines humanitaire et non sensibles avec la Corée du Nord pour remettre sur les rails les relations transfrontalières bloquées sur fond d'absence de progrès dans les négociations de dénucléarisation entre Pyongyang et Washington.

mathieu@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page