Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les Etats-Unis ont une «fausse» attente, estime la sœur du dirigeant nord-coréen

Actualités 22.06.2021 à 14h44
Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de sa visite au mausolée de Hô Chi Minh à Hanoï au Vietnam, le samedi 2 mars 2019. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 22 juin (Yonhap) -- La sœur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré ce mardi que les Etats-Unis avaient une «fausse» attente après que le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Jake Sullivan, a qualifié les commentaires de Kim sur le dialogue avec Washington de «signal intéressant».

Kim Yo-jong a fait ces remarques dans un communiqué, un jour après que l'envoyé spécial américain pour la Corée du Nord, Sung Kim, a indiqué que les Etats-Unis avaient proposé de rencontrer la Corée du Nord «n'importe où, n'importe quand sans conditions préalables» et attendaient avec impatience une réponse positive de Pyongyang.

«J'ai appris que le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis a qualifié la position nord-coréenne vis-à-vis des Etats-Unis de "signal intéressant"», a-t-elle indiqué dans un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«Un proverbe coréen dit que dans un rêve, ce qui compte plus, c'est l'interprétation», a-t-elle dit. «Il semble que les Etats-Unis interprètent la situation de telle manière qu'ils cherchent à se réconforter. La fausse attente pourrait les plonger dans une plus grande déception.»

Durant la réunion plénière du Parti du travail du Nord, le leader Kim a indiqué que le pays devait être prêt à la fois au dialogue et surtout à la confrontation avec les Etats-Unis et exhorté à des efforts pour contrôler de manière stable la situation sur la péninsule coréenne.

Dans une interview avec ABC News, Sullivan a qualifié les commentaires de Kim de «signal intéressant», déclarant que «nous attendrons de voir s'ils sont suivis d'une quelconque communication plus directe avec nous sur une voie potentielle à suivre».

Lundi, l'envoyé spécial américain pour Pyongyang a appelé le Nord à reprendre les pourparlers. «Nous continuons d'espérer que la RPDC répondra positivement à notre main tendue et à notre offre de se réunir n'importe où, n'importe quand sans conditions préalables», a affirmé Sung Kim après la réunion avec son homologue sud-coréen, faisant référence au nom officiel du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

Les pourparlers nucléaires entre la Corée du Nord et les Etats-Unis sont dans l'impasse depuis le sommet de Hanoï entre Kim et le président de l'époque Donald Trump en 2019 qui s'est terminé sans accord.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page