Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères déclare que Pyongyang n'envisage aucun contact avec les Etats-Unis

Actualités 23.06.2021 à 22h42

SEOUL, 23 juin (Yonhap) -- La Corée du Nord a rejeté une nouvelle fois la possibilité de reprise d'un dialogue avec les Etats-Unis dans une déclaration publiée ce mercredi au nom du ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Son-gwon.

Ri a fait ces remarques dans un communiqué un jour après que Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a déclaré que les Etats-Unis avaient de «fausses» attentes en matière de dialogue avec Pyongyang.

«Nous n'envisageons même pas la possibilité d'un quelconque contact avec les Etats-Unis, et encore moins de le tenir, ce qui ne nous mènerait nulle part, ne faisant que perdre un temps précieux», a déclaré Ri dans un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Cette photo publiée par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), le 11 janvier 2020, montre le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Son-gwon. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Ri a dit que son ministère se félicitait du «communiqué de presse clair» de Kim Yo-jong publié la veille, «qui vise à écarter le jugement hâtif, les suppositions et les attentes des Etats-Unis».

Dans la déclaration de mardi, Kim Yo-jong a indiqué que les Etats-Unis avaient de «fausses» attentes après que le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan a qualifié les récents commentaires du dirigeant Kim sur le dialogue avec les Etats-Unis de «signal intéressant».

Sa déclaration a été considérée par certains comme une demande à Washington de faire des concessions plus concrètes pour reprendre les pourparlers sur la dénucléarisation, plutôt qu'un rejet catégorique de la proposition de pourparlers des Etats-Unis.

Une série de déclarations de la Corée du Nord est intervenue juste après que le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, a déclaré à Séoul que Washington avait proposé de rencontrer le Nord «n'importe où, n'importe quand, sans conditions préalables» et attend avec impatience que Pyongyang réponde positivement à cette proposition.

La semaine dernière, le dirigeant nord-coréen Kim a exhorté son pays à être prêt à la fois au dialogue et à la confrontation avec les Etats-Unis, suscitant un optimisme prudent quant au fait que Pyongyang pourrait se préparer à des pourparlers sur la dénucléarisation.

Les négociations nucléaires entre Washington et Pyongyang sont au point mort depuis que le sommet de Hanoï entre le président américain de l'époque Donald Trump et Kim, tenu en 2019, s'est terminé sans accord.

Le président Moon Jae-in et le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim. (Photomontage fourni par Yonhap News TV. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page