Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un jour dans l'histoire de la Corée

Sport/Culture 06.07.2021 à 00h00

06 juillet

1905 -- Rhee Syng-man, qui deviendra plus tard le premier président de la Corée du Sud, appelle au soutien américain pour que la Corée garde son indépendance dans une lettre adressée au président américain Theodore Roosevelt, alors qu'il est encore étudiant à l'université George Washington. Ils se rencontreront par la suite en personne le 4 août de la même année, mais la pétition de Rhee restera lettre morte. La Corée perdra sa souveraineté au bénéfice du Japon en 1910 pour être occupée pendant les 35 années suivantes.

1953 -- L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) établit un bureau en Corée du Sud.

1962 -- La Corée du Sud et le Maroc établissent des relations diplomatiques.

1970 -- Le gouvernement américain informe la Corée du Sud de son plan de réduire ses troupes stationnées en Corée du Sud. Le président américain Richard Nixon réduit les forces des Etats-Unis d'environ 20.000 au début de l'année et, en juillet 1979, il n'y aura plus que 38.000 soldats américains sur le sol sud-coréen.

Les forces armées américaines sont présentes dans le pays depuis septembre 1945, avec l'arrivée de 77.000 soldats dans la péninsule après la capitulation du Japon à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. La taille des troupes a progressivement augmenté pour atteindre 302.000 au cours de la guerre de Corée (1950-1953), puis a diminué au milieu des années 1950 et 1960. Quelque 28.000 soldats américains sont actuellement stationnés en Corée du Sud, un héritage de la guerre de Corée qui s'est terminée par un cessez-le-feu et non par un traité de paix.

1978 -- Le président Park Chung-hee est élu pour un cinquième mandat. Après être arrivé au pouvoir par un coup d'Etat militaire en 1961, Park a modifié la Constitution afin d'être président à vie. Cependant, un an après le début de son mandat, il sera assassiné par Kim Jae-kyu, le chef de l'Agence centrale du renseignement (aujourd'hui le Service national du renseignement).

2002 -- Entrée en vigueur de la semaine de travail de cinq jours dans les banques, un nouveau rythme qui permet à leurs employés d'être de repos les samedis et dimanches. Des services minimums sont fournis dans un nombre limité de succursales. L'Assemblée nationale adoptera un projet de loi en août 2003 qui autorisera les entreprises de plus de 1.000 employés, ainsi que toutes les entreprises publiques, à appliquer la semaine de cinq jours à compter de juillet 2004. Les fonctionnaires ont été autorisés à suivre cet exemple en 2005, mais les employés des petites entreprises devront attendre jusqu'en 2011.

2011 -- Le comté de Pyeongchang, dans l'est du pays, remporte le droit d'organiser les Jeux olympiques d'hiver de 2018 à l'assemblée générale du Comité international olympique à Durban, en Afrique du Sud. Pyeongchang a obtenu 63 voix sur les 95 au total alors que la ville allemande de Munich en a eu 25 et Annecy, en France, 7. Ainsi, Pyeongchang sera le troisième site en Asie à organiser des JO d'hiver après Sapporo en 1972 et Nagano en 1998, au Japon. L'édition de 2018 débutera le 9 février 2018 et durera 17 jours.

2017 -- Durant leur sommet à Berlin, le président Moon Jae-in et le président chinois Xi Jinping conviennent de chercher des sanctions plus sévères contre la Corée du Nord afin de faire pression sur le régime communiste pour qu'il arrête ses provocations et retourne au dialogue.

2018 -- Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo se rend à Pyongyang pour tenter de mettre au point les détails du plan de dénucléarisation «complète» du pays communiste. Cette mission fait suite au premier sommet Etats-Unis-Corée du Nord qui a eu lieu le 12 juin de la même année à Singapour.

2019 -- Neuf académies confucéennes sud-coréennes sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) pour leur «valeur universelle extraordinaire». La décision a été prise lors d'une réunion du comité à Bakou, en Azerbaïdjan, faisant passer le nombre total de sites sud-coréens inscrits sur la liste du patrimoine mondial à 14.

(FIN)

Accueil Haut de page