Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yonhap ouvre un forum annuel de la paix

Actualités 25.06.2021 à 14h59
PDG de Yonhap
Forum de la paix sur la péninsule coréenne

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- L'agence de presse Yonhap a organisé ce vendredi un forum annuel de la paix à Séoul pour explorer les moyens de construire une paix durable sur la péninsule coréenne et d'améliorer les relations intercoréennes dans un contexte de rivalité croissante entre les Etats-Unis et la Chine.

Sous le thème principal «L'avenir de la péninsule coréenne à l'ère Biden et l'intensification de la concurrence américano-chinoise pour l'hégémonie», le forum a réuni des universitaires et des députés renommés de Washington et de Séoul, dont le président de l'Assemblée nationale, Park Byeong-seug, et le chef du Parti démocrate (PD) au pouvoir, Song Young-gil.

L'événement, coorganisé avec le ministère de l'Unification, intervient dans un contexte d'incertitudes grandissantes sur la péninsule alors que le Nord a récemment publié des déclarations qui pourraient être considérées comme des signes défavorables à la reprise rapide du dialogue avec Séoul et Washington, et une impasse dans les pourparlers nucléaires entre les Etats-Unis et le Nord.

«La montée des tensions entre les Etats-Unis et la Chine est un grand dilemme diplomatique pour la Corée du Sud qui maintient des relations étroites avec les deux pays dans la sécurité régionale, l'économie, le commerce et d'autres domaines», a déclaré Cho Sung-boo, président et PDG de Yonhap, dans son discours d'ouverture.

«L'agence de presse Yonhap, en tant qu'agence de presse clé, promet une nouvelle fois de déployer des efforts pour apporter la paix durable non seulement sur la péninsule coréenne mais aussi dans la région Asie-Pacifique», a-t-il noté.

Le Premier ministre Kim Boo-kyum, qui a présenté un message de félicitations via une vidéo, a estimé que les conditions étaient réunies depuis récemment pour la reprise du processus de paix.

«Nous œuvrerons aux échanges intercoréens et à la coopération contre le Covid-19 dont les vaccins et commencerons avec des tâches qui sont petites mais construisent la confiance telles que les réunions en visioconférence de familles séparées», a-t-il déclaré dans le discours.

«La Corée du Sud renforcera son alliance stratégique globale avec les Etats-Unis, qui fait avancer les droits humains démocratiques et le multilatéralime, et s'efforcera à élever le partenariat stratégique avec la Chine à un nouveau niveau», a-t-il ajouté.

Le forum est divisé en deux sessions globales.

Au cours de la première, les participants ont exploré les voies de la paix et de la coexistence dans la région Asie-Pacifique. Lee Kwang-jae, un député du PD, et l'élu Park Jin du Parti du pouvoir du peuple (PPP) se sont joints à la session afin de discuter des stratégies que la Corée du Sud devrait adopter face à la rivalité accrue entre la Chine et les Etats-Unis.

Des députés américains, dont le membre du Congrès d'origine coréenne Andy Kim (démocrate du New Jersey) et la représentante Ami Bera (démocrate de Californie), ont également discuté de l'importance de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis à l'ère de la concurrence croissante entre Washington et Pékin.

Bera a souligné l'importance de travailler à travers des coalitions multilatérales qui peuvent à terme conduire à la participation de la Chine en notant la participation de la Corée du Sud au récent sommet du Groupe des sept.

«Si nous pouvons créer de tels types de coalitions multilatérales, je pense que nous pouvons créer un cadre qui n'est pas sur la Chine mais qui est sur les valeurs que nous partageons en tant que pays similaires», a-t-il souligné. «J'espère que la Chine souhaitera faire partie des coalitions de ce genre un jour.»

Le ministre de l'Unification Lee In-young s'apprête à prononcer un discours liminaire lors du forum qui a lieu à l'hôtel Lotte.

La deuxième session abordera les moyens pour Séoul de coopérer avec Pyongyang et Pékin, ainsi que la collaboration trilatérale entre la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon.

Cheong Seong-chang, directeur du Centre d'études nord-coréennes de l'Institut Sejong, fera une présentation sur les possibles mesures diplomatiques que la Corée du Sud pourrait prendre dans le but de faire avancer les relations intercoréennes.

La session sera également suivie par d'autres universitaires, dont Kim Han-kwon, professeur à l'Académie diplomatique nationale coréenne affiliée au ministère des Affaires étrangères, et Park Won-gon, professeur d'études nord-coréennes à l'université féminine Ewha.

En raison du nouveau coronavirus, les organisateurs ont réduit le nombre de participants au minimum. Le forum sera diffusé en direct sur son site Web (https://www.onekorea2021.co.kr).

(LEAD) Yonhap ouvre un forum annuel de la paix - 3

as26@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page