Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul exprime ses «profonds regrets» concernant la réponse du CIO sur le sujet de Dokdo

Actualités 25.06.2021 à 20h34

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- Le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme a exprimé ce vendredi ses «profonds regrets» concernant la réponse du Comité international olympique (CIO) à sa lettre protestant contre l'inclusion par le Japon des îlots de Dokdo de la Corée du Sud sur une carte des Jeux olympiques de Tokyo.

Selon le ministère, le CIO a envoyé mardi une réponse à sa lettre du 10 juin, qui interrogeait le comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo sur l'apparition de Dokdo sur une carte du parcours du relais de la flamme olympique, et qui indique que le comité estime qu'il s'agit d'une «expression purement topographique» sans «aucune motivation politique».

«Nous exprimons notre profond regret quant à la réponse du CIO et prévoyons d'envoyer une autre lettre sur notre position», a déclaré le ministère.

«Même si les Jeux olympiques de Tokyo devraient être des Jeux olympiques de paix et d'harmonie car ils se déroulent à un moment où le monde entier souffre du Covid-19, (le Japon) rejette (nos) demandes de supprimer Dokdo (de la carte)», a déclaré le ministère, ajoutant qu'il était «très déçu par l'attitude du Japon».

Le ministère cherchera d'autres moyens de protester, notamment en envoyant des membres sud-coréens du CIO au siège du comité en Suisse et en rencontrant des membres japonais du CIO.

Dokdo est un sujet de discorde de longue date entre la Corée du Sud et le Japon. Tokyo, qui a colonisé la péninsule coréenne de 1910 à 1945, continue de revendiquer les îlots.

Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, Hwang Hee, examine une carte du parcours du relais de la flamme olympique de Tokyo qui indique les îlots de Dokdo comme territoire japonais lors d'une réunion de la commission parlementaire à l'Assemblée nationale à Séoul le 21 juin 2021.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page