Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Quatre sceaux royaux rentrés du Japon et des Etats-Unis vont devenir des trésors nationaux

Actualités 28.06.2021 à 14h37
Un sceau national «guksae», Daegunjubo (大君主寶). (Photo fournie par la CHA. Revente et archivage interdits)
Un sceau national «guksae», Jegojibo (制誥之寶). (Photo fournie par la CHA. Revente et archivage interdits)
Un sceau national «guksae», Chikmyeongjibo (勅命之寶). (Photo fournie par la CHA. Revente et archivage interdits)
Un sceau national «guksae», Daewonsubo (大元帥寶). (Photo fournie par la CHA. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 28 juin (Yonhap) -- Quatre sceaux royaux de l'empereur Gojong (1863-1907) de la dynastie Joseon (1392-1910), rentrés du Japon et des Etats-Unis, seront classés sur la liste des trésors nationaux, d'après l'annonce de l'Administration du patrimoine culturel (CHA) ce lundi.

Trois de ces sceaux royaux qui avaient été emportés par l'Agence impériale japonaise en mars 1911, six mois après l'annexion de la péninsule coréenne par le Japon, ont été rendus par les autorités militaires américaines à la Corée le 15 août 1946, juste un an après la libération en 1945 : Jegojibo (制誥之寶), Chikmyeongjibo (勅命之寶) et Daewonsubo (大元帥寶). Le quatrième sceau, appelé Daegunjubo (大君主寶), a été rapatrié au début de l'année dernière après un don d'un Américain d'origine coréenne.

Ces quatre sceaux servaient à marquer des documents diplomatiques et administratifs de l'Empire coréen comme symbole de l'autorité nationale, appelé «guksae» en coréen, plus particulièrement pour la signature d'ordres impériaux (Jegojibo fabriqué en 1897), des décrets impériaux donnés aux administrateurs (Chikmyeongjibo datant de 1898), des ordres militaires de l'empereur (Daewonsubo, 1899) et des certificats de nomination et des lois dictées (Daegunjubo, 1882).

Un autre type de sceau royal existait durant la dynastie de Joseon, le sceau cérémoniel ou «eobo» en coréen, destiné à honorer les nominations des rois et des reines, ainsi qu'à louer leurs accomplissements à titre posthume. Actuellement, le Musée du Palais national de Corée abrite 323 sceaux royaux appelés «eobo».

A la fin du XIXe sicle, la dynastie de Joseon aurait fabriqué six sceaux pour les différents actes diplomatiques et administratifs mais les deux autres n'ont pas été retrouvés. Un officiel de la CHA a noté que «des informations sur les sceaux nationaux Jegojibo, Chikmyongjibo et Daewonsubo sont inscrites dans un manuscrit sur les protocoles royaux», «ces sceaux symbolisent le destin et la souffrance d'un pays et sa confusion (face à l'invasion japonaise)».

Les autorités ont publié cette désignation dans le journal officiel et attendront l'avis public pendant 30 jours avant de décider du classement sur la liste des trésors nationaux à travers une commission d'examen.

La base d'un sceau national «guksae», Daegunjubo (大君主寶). (Photo fournie par la CHA. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page