Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un destroyer sud-coréen participe à l'exercice multinational Pacific Vanguard

Actualités 05.07.2021 à 15h46

SEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- La marine a envoyé le destroyer Wang Geon de 4.400 tonnes à un exercice naval multinational conjointement organisé par les Etats-Unis et l'Australie, intitulé «Pacific Vanguard», dans les eaux australiennes, selon des officiels militaires ce lundi.

Les Etats-Unis, l'Australie, la Corée du Sud et le Japon participent avec des navires à cet exercice lancé au large de la côte est de l'Australie pour une durée de quatre jours. Le destroyer sud-coréen dispose de 200 marins à bord ainsi que d'un hélicoptère anti-sous-marin Lynx et de trois bateaux semi-rigides.

L'exercice Pacific Vanguard vise à renforcer l'opérabilité conjointe pour la bataille anti-sous-marine, l'approvisionnement naval et la télécommunication navale. La marine a noté que «depuis 2019, notre armée participe chaque année à cet exercice naval afin d'améliorer l'opérabilité conjointe» en ajoutant «l'exercice Pacific Vanguard ne vise pas un pays précis.»

Les experts militaires estiment tout de même que cet exercice mené par les Etats-Unis et l'Australie dans la région Asie-Pacifique a pour objectif de contrer l'expansion militaire de la Chine dans la région.

A la fin de ce mois-ci, la marine sud-coréenne projette de participer à d'autres exercices navals auxquels six autres pays prendront part : les Etats-Unis, l'Australie, le Royaume-Uni, le Japon, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

Le destroyer Wang Geon de la marine sud-coréenne. (Photo d'archives)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page