Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud et l'UE vont coopérer pour la lutte contre le changement climatique

Science/Tech 06.07.2021 à 17h00
Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie Moon Sung-wook lors d'un événement sur les batteries à l'usine de Samsung SDI à Ulsan, le lundi 5 juillet 2021.
La Corée du Sud et l'UE vont coopérer pour la lutte contre le changement climatique - 2

SEOUL, 06 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud et l'Union européenne (UE) sont convenus ce mardi de travailler ensemble pour lutter contre le changement climatique conformément à leur cible commune d'atteindre des émissions nettes de carbone égales à zéro en 2050.

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie Moon Sung-wook a rencontré Frans Timmermans, le vice-président exécutif du Green Deal européen à Séoul, pour partager des idées sur les moyens de coopération afin de surmonter le changement climatique, selon le ministère de l'Industrie.

C'est la première fois qu'un haut officiel européen sur le climat vient en Corée du Sud depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Durant la rencontre, Moon a présenté les dernières mises à jour des politiques environnementales de la Corée du Sud, dont son objectif d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon de 2050.

Moon a ajouté que la Corée du Sud projetait d'établir des plans d'action détaillés avant la fin de cette année pour les différents secteurs industriels.

Timmermans a dit que le plus grand bloc économique au monde projetait de réaliser la neutralité carbone d'ici 2050, en ajoutant avoir lancé le Green Deal européen qui vise à établir une économie propre et durable.

Séoul a lancé plus tôt une série de projets de New Deal avec l'intention de promouvoir la croissance future de la nation en promouvant l'innovation numérique, les industries vertes et le développement régional équilibré.

Moon a ajouté que la Corée du Sud et l'Europe devaient établir un nouveau corps consultatif pour promouvoir l'utilisation de l'hydrogène.

Timmermans, par ailleurs, a partagé d'autres politiques liées au carbone de l'UE, dont le mécanisme européen d'ajustement des émissions de carbone aux frontières (CBAM) qui se concentre sur l'imposition des «prix du carbone» sur les importations de certains produits vers le bloc.

Moon, cependant, a souligné que la nouvelle politique ne devait pas émerger comme une nouvelle barrière pour le commerce mondial et a suggéré qu'elle devait être conçue dans les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page