Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Nord devrait affronter une pénurie alimentaire de 860.000 tonnes, selon la FAO

Actualités 07.07.2021 à 11h52

SEOUL, 07 juil. (Yonhap) -- La Corée du Nord devrait faire face à une pénurie alimentaire d'environ 860.000 tonnes cette année, a annoncé ce mercredi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), faisant craindre que sa population ne traverse une «période de soudure difficile» dans les prochains mois.

Selon un rapport publié par la FAO sur la page Web de son Système mondial d'information et d'alerte rapide, la Corée du Nord devrait produire un «niveau proche de la moyenne» de 5,6 millions de tonnes de céréales cette année.

Le Nord a encore besoin de 1,1 million de tonnes de céréales supplémentaires pour nourrir sa population, et compte tenu des «importations commerciales officiellement prévues à 205.000 tonnes», le royaume ermite sera probablement confronté à une pénurie alimentaire d'environ 860.000 tonnes, selon le compte rendu.

«Si cet écart n'est pas suffisamment couvert par les importations commerciales et/ou l'aide alimentaire, les ménages pourraient connaître une période de soudure difficile d'août à octobre, lorsque les principales récoltes de la saison 2021 seront disponibles pour la consommation», indique le document.

La Corée du Nord est connue pour ses pénuries alimentaires chroniques, qui semblent s'être aggravées l'année dernière en raison de plusieurs typhons et d'inondations dans des zones agricoles majeures.

Lors d'une réunion clé du Parti du travail le mois dernier, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a reconnu que son pays était confronté à une situation alimentaire «sous tension».

Un groupe de réflexion à Séoul a déclaré plus tôt que le Nord pourrait être confronté à une pénurie alimentaire d'environ 1,3 million de tonnes cette année.

La situation pourrait empirer car le royaume ermite montre peu de signes d'assouplissement de ses contrôles frontaliers prolongés et stricts mis en place pour tenir à distance la pandémie de nouveau coronavirus, qui semblent entraver les flux normaux d'importations du pays.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page