Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le gouvernement décide de construire le «musée Lee Kun-hee» à Séoul

Sport/Culture 07.07.2021 à 16h55

SEOUL, 07 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud a dévoilé ce mercredi un projet de construction d'un musée dédié aux œuvres d'art offertes par feu le président de Samsung Lee Kun-hee dans la capitale du pays après des mois de délibérations sur son emplacement.

Dans le cadre du plan annoncé lors d'une conférence de presse ici, le ministre de la Culture Hwang Hee a déclaré que le gouvernement considérerait deux sites dans le centre de Séoul, dans les quartiers de Jongno et Yongsan, comme candidats pour bâtir le musée tant convoité.

Cette annonce intervient après que la famille de Lee et le ministère de la Culture ont annoncé fin avril le don d'environ 23.000 œuvres d'art, dont des chefs-d'œuvre d'artistes coréens et occidentaux, tels que Kim Whanki, Claude Monet et Salvador Dali. Lee est décédé en octobre dernier.

Outre l'empire commercial qu'il a construit, le défunt entrepreneur était un passionné d'art dont la collection pouvait facilement correspondre à celle d'un musée de premier plan. Lee Kun-hee, considéré comme ayant possédé la plus grande collection de trésors nationaux de Corée du Sud parmi les particuliers, aimait surtout les œuvres d'art antiques.

La famille du défunt président du groupe Samsung, Lee Kun-hee, a annoncé le mercredi 28 avril 2021, qu'elle ferait don de la collection d'œuvres d'art de Lee aux musées nationaux. Quelque 23.000 pièces sont concernées. Ci-dessus, une partie des œuvres d'art à destination du Musée national d'art moderne et contemporain (MMCA). (Photo fournie par Samsung. Revente et archivage interdits)

Une trentaine de municipalités à travers le pays, allant de la deuxième plus grande ville du pays, Busan, à Daegu, la ville natale de Lee, ont mené une intense campagne afin d'attirer le musée qui abritera la vaste collection estimée à des milliers de milliards de wons.

Hwang a déclaré qu'un comité d'experts en art composé de sept membres et chargé de gérer le don avait choisi les deux sites candidats à Séoul dans l'espoir que le public puisse y accéder facilement.

«Nous avons discuté de l'ordre du jour avec des portes ouvertes mais avons mis le droit du public à profiter de la culture au centre», a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse tenue dans un bâtiment du complexe gouvernemental au centre de Séoul.

«(La décision) semblait être la plus optimale dans la mesure où davantage de personnes peuvent en profiter et qu'elles peuvent également mener à d'autres domaines, comme le tourisme et les affaires.»

Hwang a ajouté que la décision de rassembler la vaste collection qui comprend des œuvres d'art de différentes époques reflète également la «philosophie du donateur».

Considérant que les municipalités qui se sont battues pour la candidature pourraient s'opposer au plan, le ministre a déclaré que les autorités discuteraient des moyens d'organiser des expositions de la collection dans les villes de province et que l'intérêt national était prioritaire sur la volonté de chaque gouvernement provincial.

Le ministre de la Culture Hwang Hee (à dr.) s'exprime lors d'une conférence de presse dans un complexe gouvernemental du centre de Séoul, le 7 juillet 2021.

Kim Yong-na, une historienne de l'art qui dirige le comité, a soutenu ce point de vue.

«Je pense qu'un musée devrait être au centre-ville, dans un endroit où les gens peuvent facilement le visiter», a-t-elle déclaré. «En ce sens, je pense que le site de Jongno est un peu mieux, mais les deux sont de très bons emplacements.»

Kim a également noté que les deux sites sont situés à proximité d'institutions culturelles gérées par l'Etat, le Musée national de Corée et le Musée national d'art moderne et contemporain (MMCA).

«Ce sont des œuvres d'art dans divers domaines, et l'expérience des deux institutions est nécessaire pour les conserver, les gérer et les exposer. Il y a aussi la possibilité de devoir collaborer avec d'autres agences, comme la Bibliothèque nationale de Corée, cela signifie qu'avoir le musée à Séoul sera fluide à bien des égards.»

L'ancien président du groupe Samsung assiste le 10 janvier 2010 au CES 2010 de Las Vegas (Consumer Electronics Show) en compagnie de sa famille. De gauche à droite, sa fille aînée Lee Boo-jin, directrice générale de l'hôtel Shilla, son fils Lee Jae-yong, vice-président de Samsung Electronics, Lee Kun-hee, l'ex-président de Samsung, son épouse Hong Ra-hee, directrice du musée d'arts de Samsung, et sa fille cadette Lee Seo-hyun, directrice générale de Cheil Industries.

Bien que le gouvernement n'ait pas précisé le calendrier de la construction du musée, les responsables ont indiqué que son achèvement prendrait probablement six à sept ans.

Selon Min Byoung-chan, directeur général du Musée national de Corée, il faudra environ deux ans pour enregistrer les dons et trois ans de plus pour mener les principales recherches primaires sur les œuvres d'art.

«Nous prévoyons que l'achèvement aura lieu en 2027 ou 2028, mais ce n'est qu'une estimation», a fait savoir Min lors de la conférence de presse.

Hwang a indiqué que la décision de choisir l'un des deux sites serait probablement prise avant la fin de l'année.

Outre les recherches préliminaires sur la construction du musée, le gouvernement s'apprête à présenter certaines des œuvres d'art lors d'expositions à venir cette année.

Le Musée national de Corée et le MMCA, tous deux situés à Séoul, devraient lancer des expositions spéciales le 21 juillet. Une exposition conjointe marquant le premier anniversaire du don est également provisoirement prévue en avril de l'année prochaine.

La peinture de l'artiste Lee Jung-seob «The Bull». L'œuvre sera donnée au Musée national d'art moderne et contemporain. (Image fournie par Samsung. Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page