Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang accuse Washington d'utiliser les aides humanitaires dans un but néfaste

Corée du Nord 12.07.2021 à 10h52
Le numéro un nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Joe Biden. (Photomontage)

SEOUL, 12 juil. (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord a accusé les Etats-Unis d'utiliser les aides humanitaires comme un outil politique en évoquant les problématiques des droits humains des autres pays, dans un article signé par un chercheur et publié ce lundi sur le site Web du ministère nord-coréen.

Kang Hyon-chol, chercheur de l'Association pour la promotion de l'économie internationale et des échanges technologiques, a indiqué dans son article que «de nombreux pays ont eu de l'amertume en mettant trop d'espoir dans les aides et l'assistance humanitaire des Etats-Unis. […] En aucun cas, les aides humanitaires ne doivent être utilisées à des fins politiquement néfastes».

Ces propos parviennent dans un contexte où il y a eu des commentaires mentionnant l'éventualité d'une aide humanitaire des Etats-Unis pour offrir des vaccins contre le Covid-19 à la Corée du Nord si le pays ermite le souhaite.

Citant des opinions d'experts, Kang a noté que «la question des droits de l'Homme est un refrain répété des Etats-Unis quand ils évoquent l'assistance humanitaire et ce n'est qu'un prétexte pour réaliser l'ingérence dans les affaires internes des autres pays», ajoutant que «l'intention ultime des Etats-Unis qui relient l'assistance humanitaire à la question des droits de l'Homme demeure de légitimer leurs pressions contre les pays souverains et réaliser leur but politique néfaste.»

Il a ainsi analysé que «l'assistance humanitaire des Etats-Unis est un outil pour assujettir les autres pays sur le plan politique et économique». Il a énuméré des cas de suspension ou d'annulation d'aides économiques des Etats-Unis pour des pays comme le Pakistan, l'Afghanistan, la Palestine et le Cambodge.

D'après l'analyse de l'Institut pour la stratégie de sécurité nationale (INSS) de Séoul la semaine dernière, la Corée du Nord aurait refusé de recevoir des vaccins d'AstraZeneca contre le nouveau coronavirus (Covid-19) qui devaient être livrés à travers le programme international Covax en raison des inquiétudes sur les éventuels effets secondaires et, à la place, le pays semble chercher à s'assurer des vaccins russes.

La Corée du Nord devait recevoir environ 2 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 à travers le programme Covax mais celles-ci n'ont pas encore été livrées au pays. La Corée du Nord prétend n'avoir rapporté aucun cas d'infection au Covid-19 mais a renforcé ses contrôles aux frontières et mis en place des mesures antivirus dès le début de l'année dernière.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page