Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) L'unité anti-piraterie Cheonghae au large de l'Afrique rapporte 6 cas de Covid-19

Actualités 15.07.2021 à 14h57
Le destroyer Munmu le Grand de 4.400 tonnes. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 15 juil. (Yonhap) -- Six membres d'équipage à bord d'un destroyer sud-coréen déployé au large de l'Afrique pour des missions anti-piraterie et autres ont été testés positifs au nouveau coronavirus (Covid-19), a fait savoir ce jeudi le ministère de la Défense, suscitant des inquiétudes quant à des infections collectives parmi plus de 300 personnes vivant sur le même vaisseau.

Les infections auraient commencé après que le Munmu le Grand de 4.400 tonnes avec à son bord l'unité Cheonghae a amarré à un port de la région du 28 juin au 1er juillet pour charger des fournitures, et la mauvaise réponse initiale aux symptômes soupçonnés pourrait avoir propagé le virus, selon le ministère.

Un soldat a manifesté des symptômes de rhume le 2 juillet, soit un jour après que le destroyer a quitté le port. Mais il s'est seulement vu administrer des médicaments contre le rhume sans passer de test de dépistage du Covid-19.

Après que des dizaines d'autres ont également montré des symptômes similaires par la suite, des tests aléatoires ont été menés sur six d'entre eux et tous se sont révélés positifs, selon le ministère.

En plus des six soldats contaminés par le Covid-19, un officier a manifesté plus tard des symptômes de pneumonie et a été transféré vers un hôpital civil où il subira un test de dépistage, ont indiqué des officiels.

Le nombre d'infections pourrait augmenter davantage alors que les vaisseaux navals comprennent de nombreux espaces confinés et qu'aucun des membres du 34e contingent de l'unité Cheonghae n'a été vacciné contre le Covid-19. Ils ont entamé la mission début février avant que l'armée n'ait lancé une campagne de vaccination.

Environ 80 membres d'équipage sont actuellement en isolement de cohorte après avoir montré des symptômes.

«Nous communiquons avec notre mission diplomatique afin d'effectuer des tests de dépistage du virus sur tous les membres à bord», a déclaré le ministère dans un communiqué de presse, ajoutant qu'il est en train de travailler sur des questions logistiques liées au rapatriement des membres infectés.

Selon un officier du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), l'armée examine aussi la possibilité d'envoi de personnel médical supplémentaire vers le navire.

«Nous prenons la situation très au sérieux. Notre priorité numéro un sera la sécurité de nos membres et la prévention d'une plus grande propagation du virus», a-t-il assuré.

L'unité Cheonghae mène des missions anti-piraterie dans le golfe d'Aden au large de la Somalie depuis 2009 et a récemment vu ses zones de mission s'élargir pour inclure le détroit d'Ormuz.

Parmi 1.300 soldats en mission à l'étranger, 960, soit 73%, ont été complètement vaccinés, selon le ministère.

Chacun des 300 membres du 35e contingent qui sont partis du port de Busan le mois dernier pour remplacer le 34e a été complètement vacciné, selon le ministère.

En Corée du Sud, 356.902 soldats dans la vingtaine, soit 90% de cette tranche d'âge, ont reçu leur deuxième dose du vaccin Pfizer jusqu'à hier.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page