Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Coronavirus : Séoul envisage de rapatrier tous les membres de l'unité Cheonghae via des avions de transport

Actualités 16.07.2021 à 11h12
Avion de ravitaillement en vol et de transport. (Photo d'archives Yonhap)
Destroyer Munmu le Grand. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 16 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud envisage d'envoyer des avions de ravitaillement en vol et de transport en Afrique afin de rapatrier tous les membres de l'unité Cheonghae de la marine en mission de lutte contre la piraterie sur fond de crainte d'une propagation massive du nouveau coronavirus (Covid-19) à bord de leur destroyer, après des cas récemment confirmés, ont indiqué ce vendredi des officiels.

Hier, le ministère de la Défense a annoncé que six membres du 34e contingent de l'unité Cheonghae à bord du Munmu le Grand ont été testés positifs au Covid-19 et environ 80% des 300 membres d'équipage ont montré des symptômes du coronavirus.

«Nous envisageons de ramener dans le pays tous les membres en envoyant des avions de transport pour prendre des mesures nécessaires de manière rapide», a expliqué un officiel du ministère de la Défense.

Dans un message envoyé aux familles des membres d'équipage, le commandant de l'unité a déclaré que toutes les personnes à bord devaient être rapatriées par avion la semaine prochaine.

L'armée examine aussi l'éventuel envoi d'une équipe pour ramener le Munmu le Grand dans le pays après que tous les membres de l'unité Cheonghae ont été envoyés vers le pays. Le contingent actuel devait initialement rentrer en août après avoir été remplacé par le 35e contingent.

Le président Moon Jae-in a ordonné hier la mobilisation d'avions de ravitaillement en vol et de transport pour fournir un soutien médical rapide aux personnes infectées et les ramener dans le pays s'ils ne peuvent pas recevoir les soins nécessaires.

La Corée du Sud exploite quatre avions multirôle de ravitaillement en vol et de transport destinés à étendre ses zones opérationnelles. Chacun peut transporter 47 tonnes de cargo et 300 membres d'équipage, selon le ministère.

Le traçage des contacts est en cours mais les infections semblent avoir commencé après que le vaisseau a amarré dans un port de la région à la fin du mois dernier pour charger des fournitures, selon les officiels.

Aucun des membres d'équipage n'a été vacciné, étant donné qu'ils ont quitté la Corée du Sud en février, juste avant le début de la campagne de vaccination du pays.

«Environ 80 personnes manifestant des symptômes sont sous traitement. Cinq d'entre elles ont été hospitalisées et les membres restants qui montrent des symptômes légers sont placés en isolement sur le vaisseau», a expliqué un officiel du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

«Nous leur avons fourni du matériel médical supplémentaire et surveillons étroitement la situation», a-t-il indiqué.

Tous les membres de l'unité ont subi des tests de dépistage mais les résultats seront disponibles plus tard dans la journée au plus tôt, a-t-il ajouté.

Jusqu'à présent, 73% des quelque 1.300 soldats en mission à l'étranger ont été complètement vaccinés dont le 35e contingent de l'unité Cheonghae qui a quitté le pays en juin.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page