Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Le président Moon décide de ne pas visiter le Japon, selon Cheong Wa Dae

Actualités 19.07.2021 à 20h33

SEOUL/TOKYO, 19 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a décidé de ne pas visiter le Japon cette semaine, aucun résultat satisfaisant n'étant attendu du sommet proposé, a annoncé ce lundi Cheong Wa Dae.

Moon prévoit d'envoyer Hwang Hee, ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, prévue vendredi, en tant que chef de la délégation de son gouvernement.

Moon avait envisagé de se rendre à Tokyo pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques vendredi. La Corée du Sud et le Japon ont eu des consultations sur la possibilité de tenir la première rencontre en face à face entre Moon et le Premier ministre Yoshihide Suga à cette occasion.

Les deux parties «ont eu des discussions significatives sur les progrès concernant les questions historiques et la coopération orientée vers l'avenir», selon Park Soo-hyun, secrétaire présidentiel pour la communication publique.

Bien que les consultations aient abouti à un «niveau significatif» de compréhension mutuelle, le niveau de progrès a été jugé «encore insuffisant» pour obtenir un résultat lors des pourparlers au sommet, a-t-il indiqué dans un communiqué.

En outre, diverses autres situations ont été prises en comptes dans cette décision, a ajouté Park.

Le bureau de Moon a souhaité que le Japon accueille les Jeux olympiques, un festival de paix pour les peuples du monde entier, en toute sécurité et avec succès.

Un responsable de Cheong Wa Dae a déclaré plus tard que les commentaires inappropriés de Hirohisa Soma, chef de mission adjoint de l'ambassade du Japon à Séoul, à l'encontre de Moon avaient affecté sa décision de ne pas se rendre à Tokyo.

Hirohisa Soma aurait dit à un journaliste sud-coréen que les efforts diplomatiques de Moon avec le Japon étaient équivalents à une «masturbation». Il aurait également indiqué que le Japon «n'a pas trop le temps de s'occuper de la relation entre les deux pays comme la Corée du Sud le pense».

Il est difficile de tolérer les commentaires de Soma, a déclaré le responsable de Cheong Wa Dae aux journalistes.

«Nous avons dû tenir compte du fait que le sentiment public et l'humeur interne de Cheong Wa Dae (concernant la question de la visite de Moon au Japon) sont devenus sceptiques (suite au rapport concerné)», a-t-il déclaré sous couvert d'anonymat.

Il a déclaré que le bureau présidentiel a noté les regrets exprimés par le gouvernement japonais concernant les actes répréhensibles du diplomate. Il a appelé le gouvernement japonais à prendre des mesures de suivi appropriées et à assurer qu'un problème similaire ne se reproduise.

Des sondages montrent que beaucoup de Sud-Coréens s'opposent à un voyage de Moon à Tokyo pour la cérémonie prévue vendredi.

Cheong Wa Dae a fixé publiquement une garantie d'«aboutir à quelque chose lors du sommet» pour l'éventuel voyage de Moon au Japon. Séoul cherche à résoudre des conflits de longue date sur l'histoire partagée et les restrictions unilatérales d'exportation du Japon imposées en 2019.

«Notre objectif ultime était de rétablir les relations (bilatérales). Mais nous pensons que davantage de discussions sont nécessaires», a déclaré le responsable de Cheong Wa Dae.

Les relations entre Séoul et Toyko sont au plus bas en raison des questions historiques épineuses et des conflits commerciaux, mais l'administration Joe Biden cherche à rapprocher les deux alliés asiatiques pour une coopération trilatérale plus forte dans la région.

Le président Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Yoshihide Suga. (Photo fournie par Yonhap News TV)

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page