Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les remarques de Soma ont affecté la décision de Moon de ne pas se rendre au Japon

International 20.07.2021 à 15h54
Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Choi Jong-kun répond à des questions de journalistes le mardi 20 juillet 2021, à l'aéroport international d'Incheon, avant de se rendre au Japon pour participer à des réunions vice-ministérielles Corée-Japon et Séoul-Washington-Tokyo.
Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Choi Jong-kun répond à des questions de journalistes le mardi 20 juillet 2021, à l'aéroport international d'Incheon, avant de se rendre au Japon pour participer à des réunions vice-ministérielles Corée-Japon et Séoul-Washington-Tokyo.

SEOUL, 20 juil. (Yonhap) -- Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Choi Jong-kun a déclaré ce mardi que les récentes remarques d'un haut diplomate japonais qui a dénigré les efforts du président Moon Jae-in pour améliorer les liens avec Tokyo ont constitué un «obstacle significatif» pour le voyage à Tokyo envisagé par Moon.

Choi a fait cette déclaration avant son départ pour la capitale japonaise afin d'assister à des réunions bilatérale et trilatérale avec ses homologues japonais et américain, exhortant de nouveau Tokyo à prendre une action appropriée suite aux remarques de Hirohisa Soma, chef de mission adjoint de l'ambassade du Japon à Séoul.

«Les remarques de Soma ont agi comme un obstacle significatif et la nature de ses remarques laissait plus que sans voix», a dit Choi à des journalistes à l'aéroport international d'Incheon. «Je crois qu'il y aura des mesures voulues, comme nous l'avons demandé.»

Choi projette d'assister aux pourparlers bilatéraux avec son homologue japonais, Takeo Mori, à Tokyo plus tard dans la journée et de tenir une réunion trilatérale avec Mori et la secrétaire d'Etat adjointe américaine Wendy Sherman mercredi.

Le voyage de Choi intervient alors que les relations déjà tendues avec Tokyo se sont détériorées après que Soma aurait dit à un journaliste sud-coréen que les efforts diplomatiques de Moon avec le Japon étaient équivalents à une «masturbation». Il aurait également indiqué que le Japon «n'a pas trop le temps de s'occuper de la relation entre les deux pays comme la Corée du Sud le pense».

Séoul a convoqué l'ambassadeur japonais pour protester contre ces remarques et demandé à Toyko de prendre des «mesures voulues» après les remarques «impolies» de Soma.

Cheong Wa Dae a annoncé lundi que le président Moon Jae-in ne se rendrait pas au Japon pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, anéantissant l'espoir d'un éventuel sommet avec le Premier ministre Yoshibide Suga à cette occasion.

A Tokyo, Choi devrait discuter avec Mori de questions bilatérales en suspens, liées au conflit sur l'histoire en temps de guerre et au travail forcé, et aborder la dernière gaffe diplomatique, entre autres.

Avant son départ, Choi a souligné qu'il y avait des domaines où les deux pays peuvent coopérer, comme la réponse au nouveau coronavirus (Covid-19), le changement climatique et la question nucléaire nord-coréenne, sujets qui seront également traités lors de la rencontre tripartite.

«Ce qui est important, c'est que le Japon est notre voisin proche et amical et nous avons beaucoup de choses sur lesquelles coopérer si nous nous tenons la main pour surmonter ce moment difficile», a ajouté Choi.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page