Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les USA soulignent l'importance de la coopération entre Séoul et Tokyo pour dénucléariser le Nord

Actualités 21.07.2021 à 09h31
Le porte-parole du département d'Etat, Ned Price, répond à des questions de journalistes lors d'un point de presse à Washington, le mercredi 20 janvier 2021. (Capture du site Internet du département d'Etat américain. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON, 20 juil. (Yonhap) -- La secrétaire d'Etat adjointe américaine Wendy Sherman a souligné l'importance de la coopération entre les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud pour traiter les diverses questions régionales, dont la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a déclaré ce mardi le département d'Etat.

L'appel à la coopération trilatérale intervient sur fond de tension prolongée entre les deux alliés des Etats-Unis sur des questions historiques. Sherman a rencontré mardi son homologue japonais Takeo Mori à Tokyo.

«La secrétaire adjointe et le vice-ministre des Affaires étrangères ont également souligné l'importance de la coopération Etats-Unis-Japon-république de Corée pour répondre aux défis mondiaux du XXIe siècle, dont la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, la lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19), la crise climatique et l'assurance de fortes chaînes d'approvisionnement», a dit le département d'Etat.

Sherman est au huitième jour de son voyage en Asie qui l'emmènera plus tard en Corée du Sud et en Mongolie.

Les relations Séoul-Tokyo sont au plus bas depuis 2019, année où le Japon a commencé à prendre des mesures commerciales et économiques qui s'apparentaient à une riposte contre des décisions d'un tribunal de Séoul en faveur de Sud-Coréens qui ont été mobilisés pour le travail forcé et d'anciennes esclaves sexuelles durant la colonisation japonaise (1910-1945).

Le président Moon Jae-in avaient envisagé de se rendre au Japon pour les Jeux olympiques de Tokyo, qui commenceront ce vendredi, et de rencontrer le Premier ministre japonais Yoshihide Suga pour discuter des moyens d'améliorer leurs relations.

Moon, cependant, a annulé son voyage après qu'un haut diplomate japonais à Séoul a fait des remarques dénigrant les efforts du président Moon pour améliorer les liens avec Tokyo.

Les pourparlers Sherman-Mori sont intervenus avant une rencontre trilatérale à Tokyo qui impliqueront également leur homologue sud-coréen Choi Jong-kun. Un porte-parole du département d'Etat américain a réitéré l'importance de la coopération trilatérale «robuste et efficace» entre les Etats-Unis et ses alliés asiatiques.

«Cela est essentiel pour notre sécurité et nos intérêts communs de défendre la liberté et la démocratie, respecter les droits de l'Homme, soutenir l'autonomisation des femmes, lutter contre le changement climatique, promouvoir les paix régionale et mondiale et la sécurité et renforcer l'Etat de droit dans la région indo-pacifique et à travers le monde», a indiqué le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price, lors d'un point de presse.

En refusant de commenter directement sur le dernier obstacle dans les efforts pour améliorer les relations Séoul-Tokyo, provoqué par des remarques inappropriées d'un diplomate japonais, le porte-parole a souligné la nécessité pour les deux alliés de résoudre leurs questions liées à l'histoire et de travailler sur les problèmes actuels.

«Nous avons encouragé pendant longtemps la Corée du Sud et le Japon à travailler ensemble sur leurs questions liées à l'histoire d'une manière à favoriser la cicatrisation et la réconciliation», a-t-il répondu à la question de savoir si les Etats-Unis reconnaissent les femmes de réconfort comme des esclaves sexuelles.

«Comme nous l'avons déclaré en 2015, nous saluons les efforts tels que l'accord de 2015 entre les deux pays comme un exemple de leur engagement pour forger une relation bilatérale plus productive et plus constructive», a-t-il ajouté.

«Même en traitant les questions historiques sensibles, la coopération pour nos priorités communes régionales et internationales doit avancer.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page