Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord critique un groupe civique pour avoir parlé de rapatriement forcé de réfugiés en Chine

Actualités 02.08.2021 à 11h18
Des membres de familles de transfuges nord-coréens protestent contre le rapatriement forcé par le gouvernement chinois de proches devant l'ambassade chinoise à Séoul en août 2017. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 02 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a critiqué un groupe international de défense des droits de l'Homme pour avoir dénoncé le rapatriement de transfuges nord-coréens qui se trouvaient en Chine, en le caractérisant comme une «organisation ignoble de complot des droits de l'Homme».

Le mois dernier, Human Rights Watch a fait part de préoccupations après que la Chine a renvoyé près de 50 réfugiés nord-coréens dans leur pays natal, où ils peuvent faire face à des tortures et à l'emprisonnement, en disant que d'autres transfuges sont en danger alors que Pyongyang a récemment rouvert ses frontières.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a fustigé le groupe en l'accusant d'avoir provoqué un «vacarme des droits de l'Homme antichinois» et d'avoir propagé des rumeurs sur des rapatriements forcés.

«Concernant Human Rights Watch, c'est une organisation ignoble de complot des droits de l'Homme, qui se décrit comme une organisation internationale des droits humains. Il est poussé dans un vacarme des droits de l'Homme antichinois par les administrations américaines successives», a indiqué le ministère sur son site Internet.

Le ministère a également blâmé l'organisation pour avoir calomnié l'«image exacte» des droits de l'Homme en Chine et propagé des «informations fabriquées» selon lesquelle Pékin viole les droits de l'Homme à Hongkong, au Tibet et dans le territoire autonome du Xinjiang, dans le nord-ouest du pays.

Human Rights Watch revendique que le gouvernement chinois retient actuellement au moins 1.170 réfugiés nord-coréens.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page