Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

NIS : la restauration des hotlines intercoréennes a été demandée par Kim Jong-un

Actualités 03.08.2021 à 15h26
Park Jie-won, directeur du NIS, prend la parole lors d'une réunion plénière de la commission parlementaire du renseignement le 3 août 2021.

SEOUL, 03 août (Yonhap) -- La récente restauration des hotlines entre Séoul et Pyongyang, qui étaient coupées pendant plus d'un an, est intervenue à la demande du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a fait savoir le Service national du renseignement (NIS) lors d'une réunion parlementaire.

«(La restauration) a été ce que le président Kim Jong-un a demandé», a indiqué le NIS d'après Kim Byung-kee et Ha Tae-keung, hauts membres de la commission parlementaire du renseignement lors du compte rendu.

Le 27 juillet dernier, Cheong Wa Dae a annoncé que les deux Corées ont rouvert les lignes de communication directes transfrontalières et repris les communications intercoréennes. Les lignes de communication intercoréennes ont été coupées par le Nord il y a environ 13 mois en signe de protestation contre les tracts anti-Pyongyang arrivant du Sud.

«A travers les lignes de communication (raccordées), les deux Corées parlent régulièrement par téléphone deux fois tous les jours», a précisé le NIS lors du compte rendu.

«Depuis avril, les deux dirigeants, à travers deux séries d'échanges de lettres, ont exprimé l'engagement de rétablir la confiance et d'améliorer les relations entre les deux Corées», a également dit le NIS à propos du contexte de la récente décision de reprendre la communication intercoréenne.

La reprise illustre aussi les attentes du Nord de voir notre gouvernement jouer un rôle dans le rétablissement des relations Corée du Nord-Etats-Unis dans le futur, selon l'agence.

L'agence a également noté que le récent avertissement du Nord concernant les exercices militaires conjoints Corée du Sud-Etats-Unis pourrait indiquer la volonté du pays à faire avancer les liens intercoréens en contrepartie d'une suspension des exercices militaires conjoints.

Le Nord a demandé que les autorisations d'exportation de minerais et d'importation de pétrole raffiné et d'autres produits essentiels soient des conditions préalables à la reprise du dialogue avec Washington, a-t-elle noté.

«(Le NIS) évalue que le Nord a manifesté son intention de prendre des mesures correspondantes concernant les relations intercoréennes si la Corée du Sud et les Etats-Unis suspendent leurs exercices militaires conjoints», selon l'agence.

En publiant un communiqué, Kim Yo-jong, la puissante sœur du dirigeant nord-coréen, a averti que les exercices militaires d'été annuels entre Séoul et Washington assombriraient le futur des relations intercoréennes.

Séoul et Washington devraient organiser leurs exercices militaires d'été conjoints annuels plus tard ce mois-ci même si le ministère sud-coréen de la Défense a dit plus tôt que leur calendrier et les modalités n'ont pas encore été décidés.

S'ajoutant à l'analyse, le directeur du NIS, Park Jie-won, a déclaré que le gouvernement devait examiner les moyens de gérer «de manière flexible» les exercices conjoints pour favoriser davantage la dénucléarisation du Nord, laissant entendre une éventuelle suspension des manœuvres annuelles.

Le NIS a également écarté les rumeurs sur l'état de santé de Kim soulevées par une récente photo montrant une emplâtre médicale sur la nuque, en notant que «nous estimons qu'il n'y a aucun signe indiquant une mauvaise santé».

Le volume du commerce entre le pays communiste et la Chine a atteint 65,75 millions de dollars au premier semestre de cette année, en baisse de 84% sur un an alors que le Nord a exploité ses installations industrielles à 25% de leur capacité l'année dernière en raison de la suspension des exportations de charbon et d'une pénurie de matières premières, a-t-il ajouté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page