Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

JO de Tokyo : la star du volley coréen Kim Yeon-koung annonce sa retraite internationale

Jeux olympiques d'été 08.08.2021 à 14h25
Kim Yeon-koung après la défaite face à la Serbie lors du match pour la médaille de bronze dans le cadre du tournoi de volley-ball féminin des Jeux olympiques de Tokyo le dimanche 8 août 2021 à l'aréna d'Ariake dans la capitale japonaise.

Kim Yeon-koung après la défaite face à la Serbie lors du match pour la médaille de bronze dans le cadre du tournoi de volley-ball féminin des Jeux olympiques de Tokyo le dimanche 8 août 2021 à l'aréna d'Ariake dans la capitale japonaise.

TOKYO, 08 août (Yonhap) -- La volleyeuse sud-coréenne Kim Yeon-koung, déjà légendaire, a annoncé ce dimanche sa retraite internationale une heure après la défaite de son équipe face à la Serbie dans le match pour la médaille de bronze du tournoi de volley-ball des Jeux olympiques de Tokyo.

Retenant ses larmes après avoir vu la médaille de bronze s'échapper à l'aréna d'Ariake à Tokyo, Kim a déclaré qu'elle a joué son dernier match au sein de l'équipe nationale.

«Aujourd'hui était mon dernier match en tant que joueuse de l'équipe nationale», a déclaré Kim. «C'est décevant de terminer les JO comme cela. Mais je suis aussi heureuse d'être arrivée aussi loin. Personne ne s'attendait à ce que nous arrivions à ce point et même certaines d'entre nous en doutaient», a-t-elle confié.

Demi-finale
Demi-finale

Kim Yeon-koung (à droite) de Corée du Sud frappe le ballon lors du match de demi-finale de volley-ball féminin contre le Brésil aux Jeux olympiques de Tokyo à l'aréna d'Ariake à Tokyo, au Japon, le vendredi 6 août 2021.

La Corée du Sud, 12e au classement mondial, a mené une course vaillante pour tenter de décrocher une médaille. Avec Kim, la Corée du Sud a remporté des victoires dans les matches de groupe pour atteindre les demi-finales. Le pays du Matin-Clair a battu la Turquie, classée quatrième mondiale, en cinq sets en quarts de finale.

L'équipe de Kim a ensuite affronté en demi-finales le Brésil, numéro deux mondial, et essuyé une défaite 3 sets à 0. L'obstacle de la Serbie, classée sixième mondiale, a aussi été trop haut pour que la Corée du Sud puisse s'emparer d'une médaille.

Il s'agissait de sa troisième participation olympique et de sa deuxième défaite à ce stade du tournoi. En 2012, la Corée du Sud avait perdu contre le Japon en trois sets lors du match pour la médaille de bronze.

A 33 ans aujourd'hui, Kim se souvient qu'elle n'avait aucune idée de ce à quoi elle devait s'attendre aux JO de Londres il y a neuf ans. Aux Olympiades à Rio de Janeiro, où la Corée du Sud s'est inclinée face aux Pays-Bas en quarts de finale, Kim a dit qu'elle avait essayé d'en faire trop.

«Cette année, je voulais m'assurer de rentrer sans aucun regret», a-t-elle lâché. «Et avec cette défaite aujourd'hui, je pense que nous avons pu identifier les domaines où nous devons travailler pour faire mieux dans le futur.»

Kim a noté que ces JO resteraient gravés dans ses mémoires, plus que les deux précédentes compétitions, en raison du volume de travail qu'elle et ses coéquipières ont déployé pour être prêtes.

«Lorsque nous préparions les JO ici, nous savions toutes que nous n'aurions aucun regret quel que soit le résultat final», a déclaré Kim. «Et nous nous sommes concentrées sur un match à la fois. Je suis heureuse que nous soyons arrivées aussi loin que cela.»

En tant que capitaine, Kim a dit à ses coéquipières de sourire malgré la défaite écrasante, en souhaitant qu'elles aient une vision globale et se sentent fières du parcours effectué à Tokyo.

«Nous avons réalisé de grandes choses ici et je pense que nous méritons de sourire», a-t-elle dit.

Interrogée sur ce que signfie de représenter le pays pour elle, Kim a dit : «Je ne peux même pas commencer à le décrire. J'étais très honorée de jouer pour l'équipe nationale.»

Service smashé
Service smashé

Kim Yeon-koung, volleyeuse de l'équipe olympique sud-coréenne, effectue un service smashé lors d'un match du groupe A contre la Serbie, le lundi 2 août 2021, à l'aréna d'Ariake aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Equipe de volley féminin
Equipe de volley féminin

Kim Yeon-koung (à dr.) et Pyo Seung-ju se serrent dans les bras après que leur équipe a perdu le match pour la médaille de bronze du tournoi de volley-ball contre la Serbie à l'aréna d'Ariake dans la capitale japonaise, le dernier jour des Jeux olympiques de Tokyo, le dimanche 8 août 2021.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page