Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les Jeux olympiques de l'ère pandémique touchent à leur fin à Tokyo

Jeux olympiques d'été 08.08.2021 à 22h00
La cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo se déroule au stade olympique de Tokyo, le dimanche 8 août 2021.

La cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo se déroule au stade olympique de Tokyo, le dimanche 8 août 2021.

Le médaillé de bronze sud-coréen en pentathlon moderne Jun Woong-tae porte le drapeau national lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo au stade olympique dans la capitale japonaise le dimanche 8 août 2021.

Le médaillé de bronze sud-coréen en pentathlon moderne Jun Woong-tae porte le drapeau national lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo au stade olympique dans la capitale japonaise le dimanche 8 août 2021.

Des athlètes et officiels entrent dans le stade olympique dans la capitale japonaise pour la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo le dimanche 8 août 2021.

Des athlètes et officiels entrent dans le stade olympique dans la capitale japonaise pour la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo le dimanche 8 août 2021.

Des athlètes sans masque de protection prennent des selfies lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo au stade olympique le dimanche 8 août 2021.

Des athlètes sans masque de protection prennent des selfies lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo au stade olympique le dimanche 8 août 2021.

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- La flamme olympique a été éteinte ce dimanche à Tokyo après avoir brûlé pendant deux semaines, clôturant les Jeux olympiques d'été qui se sont déroulés en plein milieu de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) avec la célébration de grands exploits athlétiques.

La tenue des JO de Tokyo, malgré un report d'un an, est un accomplissement en soi. L'organisation de la compétition multisports a dû faire face à un scepticisme aussi bien dans le pays qu'à l'étranger, de nombreux se demandant s'il sera faisable de rassembler plus de 11.000 athlètes de plus de 200 pays dans une ville en plein combat pour contenir la propagation du Covid-19.

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a atteint un record journalier dans la capitale japonaise pendant les Olympiades mais, avec les athlètes subissant des tests réguliers, tout en restant dans leur bulle olympique, le taux d'infection parmi eux est resté faible tout au long de la compétition. Les gradins sont restés vides avec seulement une poignée de journalistes accrédités et d'officiels autorisés sur les lieux de compétition et les contacts ont été réduits au minimum entre les athlètes et la population locale.

La Corée du Sud a remporté six médailles d'or et 20 au total pour finir 16e dans la course aux médailles, un résultat en dessous de son objectif initial de terminer dans le Top10, mais le chiffre le plus important pour le pays pourrait être zéro : zéro cas de Covid-19 rapporté dans sa délégation de 300 athlètes et officiels.

En vertu des protocoles sanitaires, les athlètes devaient quitter le Japon dans les 48 heures suivant la fin de leurs épreuves pour minimiser les risques d'infection et la propagation du virus. Les premiers médaillés d'or sud-coréens, An San et Kim Je-deok de l'équipe mixte de tir à l'arc, sont rentrés dans le pays il y a une semaine. Ils n'ont pas pu assister à la clôture des JO avec d'autres athlètes sud-coréens au stade olympique de Tokyo.

Heureusement, la Corée du Sud avait un médaillé sur place pour porter le drapeau national durant la cérémonie de clôture. Jun Woong-tae est devenu hier le premier Sud-Coréen à remporter une médaille olympique, le bronze, en pentathlon moderne et a représenté la nation avec trois autres pentathlètes et 30 officiels à la cérémonie.

Les Etats-Unis ont décroché trois médailles d'or aujourd'hui pour envoyer la Chine à la deuxième place avec une médaille d'or de différence, 39 contre 38, se plaçant ainsi en tête du tableau des médailles pour la troisième édition olympique consécutive.

Le Japon a répondu aux attentes de son peuple en terminant troisième avec 27 médailles d'or et 58 au total, le meilleur bilan du pays à des JO d'été.

Le drapeau olympique est désormais dans les mains de Paris qui accueillera les prochains JO d'été en 2024.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page