Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des procédures d'excavation inappropriées mises en cause dans l'effondrement mortel du bâtiment de Gwangju

Actualités 09.08.2021 à 11h51

SEOUL, 09 août (Yonhap) -- L'effondrement d'un bâtiment à Gwangju qui a fait neuf morts et huit blessés avait été causé par la procédure inappropriée de démolition ainsi que la sous-traitance illégale, a déclaré ce lundi la Commission d'enquête centrale sur l'effondrement des bâtiments rattachée au ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

Le bâtiment s'est effondré le 9 juin et est tombé sur un bus stationné à un arrêt de bus près du chantier de construction.

Le chantier de démolition n'a pas respecté la procédure normale qui consistait en une destruction des étages de haut en bas.

Le ministère a indiqué que l'équipe de démolition n'a pas respecté les normes de travail d'excavation afin de réduire les coûts et a pulvérisé trop d'eau sur le site, ce qui a alourdi le sol et a provoqué l'effondrement.

Une équipe conjointe composée d'experts en construction et de spécialistes juridiques a estimé que la sous-traitance à plusieurs niveaux avait indirectement contribué à l'accident mortel, car les sous-traitants soumettaient des documents de qualité inférieure et le processus était mal réglementé.

HDC Hyundai Development Co., l'entrepreneur principal du projet de réaménagement, a sous-traité les travaux de démantèlement à une entreprise de taille moyenne, qui a de nouveau sous-traité illégalement les travaux à une autre petite entreprise, a fait savoir l'équipe.

Dans le processus, les coûts totaux de construction ont été réduits de 16% par rapport au plan initial, ce qui a obligé les travailleurs à terminer les travaux à la hâte et à ignorer les mesures de sécurité nécessaires, a-t-elle noté.

Kim Hong-jin, directeur chargé de la politique territoriale et urbaine du ministère, a noté que «les mesures de renforcement de la sécurité des chantiers de démolition seront présentées en se basant sur le résultat de l'enquête menée par la commission, le 10 août prochain». «Le gouvernement va œuvrer pour que ce genre d'incident ne se reproduise pas en réajustant la loi et les mesures concernées pour les appliquer aux chantiers.»

A la suite de l'incident, cinq responsables de l'entreprise en charge des projets de réaménagement ont été arrêtés pour négligence dans leurs devoirs, tandis que quatre autres font l'objet d'une enquête pour manquement à leurs devoirs dans cette affaire, selon l'agence de police métropolitaine de Gwangju.

Une vue du site de l'effondrement d'un bâtiment à Gwangju, le 9 juin 2021, qui a fait 9 morts et 8 blessés.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page