Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) L'objection de la Chine aux exercices militaires sud-coréano-américains est «inhabituelle»

Actualités 09.08.2021 à 20h06

SEOUL, 09 août (Yonhap) -- Les exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des Etats-Unis sont de nature purement défensive et une question qui doit être résolue par les alliés, a déclaré ce lundi le ministère des Affaires étrangères, après que la Chine a exprimé son objection à ces exercices lors du Forum régional de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ARF) la semaine dernière.

Il s'agit de la réaction du ministère sud-coréen après que le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré vendredi lors de l'ARF que le prochain exercice entre la Corée du Sud et les Etats-Unis n'était pas «constructif» et a appelé Washington à éviter toute action qui pourrait provoquer des tensions avec le Nord.

«L'exercice combiné Corée du Sud-Etats-Unis est un exercice de nature défensive, organisé chaque année, et c'est une question que la Corée du Sud et les Etats-Unis traitent au niveau de l'alliance», a déclaré le ministère dans une déclaration aux médias.

Concernant les paroles de Wang, un responsable du ministère des Affaires étrangères les a qualifiées d'«inhabituelles».

«Nous pensons que la plupart de la communauté internationale comprend parfaitement que les exercices conjoints Corée du Sud-Etats-Unis sont un exercice défensif organisé chaque année et, par conséquent, ils ne constituent pas une menace pour aucun pays en particulier, y compris la Corée du Nord», a déclaré le responsable.

Le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong, qui a prononcé un discours après Wang lors de la session de l'ARF, n'a fait aucun commentaire particulier sur ses paroles étant donné que la réunion a eu lieu en ligne, a ajouté le responsable.

An Kwang-il, l'ambassadeur nord-coréen en Indonésie qui a assisté au forum, n'aurait pas non plus fait de remarque sur l'exercice. Il a dit seulement que son pays souhaitait la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne, selon une source.

L'organisation et la forme de l'exercice prévu la semaine prochaine attire une forte attention après que Kim Yo-jong, sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a averti que cet exercice assombrirait l'avenir des relations intercoréennes.

Malgré l'avertissement, la Corée du Sud a décidé de mener l'exercice de manière réduite, ont indiqué des sources.

Le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong (en haut) assiste à une réunion virtuelle du Forum régional de l'Asean (ARF), le vendredi 6 août 2021. L'écran ci-dessous montre l'ambassadeur nord-coréen en Indonésie An Kwang-il prononçant un discours lors de la même réunion. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page