Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Moon : la libération de Lee Jae-yong est un choix pour l'intérêt national

Actualités 13.08.2021 à 16h42

(LEAD) Moon : la libération de Lee Jae-yong est un choix pour l'intérêt national

Le président Moon Jae-in. (Photo d'archives)

SEOUL, 13 août (Yonhap) -- Concernant la libération conditionnelle du vice-président du groupe Samsung, le président Moon Jae-in a demandé au peuple une compréhension en expliquant qu'«on comprend qu'il s'agit d'un choix pour l'intérêt national et nous demandons au peuple de prendre en compte cet aspect».

Le conseiller chargé des relations publiques, Park Soo-hyun, a transmis le message du président Moon dans un briefing de routine en disant que «nous savons parfaitement qu'il y a des avis favorables et défavorables sur le sujet de la libération conditionnelle du vice-président Lee Jae-yong».

En tenant compte des contestations d'une partie du parti au pouvoir, Parti démocrate (PD), et d'organisations civiques sur la libération de Lee Jae-yong, Moon lui-même affiche une position afin de calmer l'opinion publique.

A la suite de la libération d'aujourd'hui de Lee, les représentants de 1.056 organisations civiques ont manifesté devant le palais présidentiel Cheong Wa Dae et ont dénoncé l'administration Moon.

Ces militants ont indiqué dans une conférence tenue ce vendredi que «nous accusons le gouvernement Moon Jae-in qui a complètement rejeté la valeur de la justice et de l'équité, en accordant un privilège au vice-président du groupe Samsung Electronics».

D'après la transmission de Park, le président a noté que «les opinions négatives sont également correctes», «mais dans cette crise sanitaire, de nombreux citoyens demandent la libération sous conditions de Lee en espérant son rôle dans les industries des semi-conducteurs et du vaccin».

Les propos du président Moon prononcés le jour même de la libération de Lee Jae-yong viseraient à éviter une scission de l'opinion publique car, si le président garde le silence sur ce sujet sensible, le conflit pourrait s'aggraver.

Un officiel du bureau présidentiel a affirmé sur ce sujet que «nous avons compris qu'il y a des opinions que le président doit afficher et nous avons cherché une date propice», «à la suite d'une discussion synthétique, le président a expliqué sa position à la date de la libération de Lee».

La libération conditionnelle de Lee Jae-yong a été décidée par le ministère de la Justice le 9 août dernier. Il est sorti ce vendredi matin du centre de détention de Séoul en disant que «j'ai donné de grands soucis au peuple et je présente des excuses», ajoutant que «je sais bien qu'il y a des inquiétudes, des critiques, des craintes, voire des espérances vis-à-vis de moi».

Le conseiller présidentiel chargé des relations publiques, Park Soo-hyun transmet le message du président Moon Jae-in concernant la libération de Lee Jae-yong, le vendredi 13 août 2021.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page