Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef du PD demande un transfert rapide de l'OPCON dans un contexte de crise en Afghanistan

Actualités 18.08.2021 à 17h06
Le président du Parti démocrate (PD), Song Young-gil. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 18 août (Yonhap) -- Le chef du Parti démocrate (PD), Song Young-gil, a appelé ce mercredi à accélérer la récupération du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre des troupes sud-coréennes, compte tenu de la crise actuelle en Afghanistan.

«Nous avons besoin du transfert de l'OPCON pour renforcer davantage notre volonté et notre capacité d'autodéfense dans un contexte de crise en Afghanistan», a déclaré Song sur son compte Facebook.

La Corée du Sud a confié l'OPCON aux troupes onusiennes menées par les Etats-Unis peu après le début de la guerre de Corée (1950-1953). Séoul a repris l'OPCON en temps de paix en 1994.

Le chef du parti au pouvoir a repris sur Facebook un tweet d'un journaliste du Washington Post, Marc A. Thiessen, disant que la Corée du Sud peut connaître des conséquences similaires si les Etats-Unis retirent leurs forces militaires du pays, se référant à la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans.

«L'armée nord-coréenne est plus avancée que les talibans. Le point est que la Corée du Sud ne peut pas se défendre sans les Etats-Unis. Si vous n'êtes pas d'accord, nous pouvons épargner plusieurs milliards de dollars chaque année et retirer nos troupes», a indiqué Thiessen sur son compte Twitter plus tôt cette semaine.

Song a dénoncé cette revendication en disant que c'est une calomnie de comparer la Corée du Sud, une nation avec la sixième armée la plus forte au monde et la 10e plus grande économie mondiale, avec l'Afghanistan, dont le gouvernement est contaminé par «la corruption et l'incompétence».

Des arguments comme ceux de Thiessen mènent à la logique de l'ex-président américain Donald Trump, pour qui Séoul doit assumer une plus grande part des coûts de défense pour le stationnement des troupes américaines dans le pays, a déclaré le chef du PD, soulignant que la présence militaire américaine en Corée du Sud est également essentielle pour la sécurité des Etats-Unis.

Song a rappelé que l'alliance Séoul-Washington était nécessaire pour maintenir un équilibre des pouvoirs ainsi que la paix en Asie du Nord-Est et dissuader les provocations de la Corée du Nord.

Mais la légitime défense est tout aussi importante que l'alliance, et c'est pourquoi le Sud doit accélérer le transfert de l'OPCON, a-t-il ajouté.

Song a également réfuté le commentaire du chroniqueur américain sur la puissance militaire des deux Corées.

L'armée sud-coréenne est incomparablement plus forte que celle du Nord, compte tenu du programme de missiles du pays, des chasseurs furtifs F-35A et des destroyers de la marine, entre autres, a-t-il noté.

Pyongyang, de son côté, dispose d'un système d'armes obsolète et ne peut même pas se procurer le carburant nécessaire permettant de faire fonctionner ses chars et ses avions en raison des sanctions des Nations unies et de Washington, a-t-il souligné, ajoutant que le Nord lutte davantage pour prolonger son régime et survivre en tant que nation que pour renforcer sa capacité à attaquer la Corée du Sud.

as26@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page