Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul investira 1.600 Mds de wons pour développer des technologies de satellites militaires

Actualités 19.08.2021 à 11h34
La fusée Falcon 9 Block 5 transportant le satellite de communication militaire Anasis-II décolle depuis le centre spatial John F. Kennedy en Floride, aux Etats-Unis, le lundi 20 juillet 2020 (heure américaine). Il s'agit du premier satellite militaire de la Corée du Sud. (Capture d'image du compte YouTube de Space X. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 19 août (Yonhap) -- La Corée du Sud projette d'investir 1.600 milliards de wons (1,37 milliard de dollars) au cours des 10 prochaines années pour s'assurer des technologies essentielles pour le développement de satellites dans le secteur de la défense, a fait savoir ce jeudi l'Administration du programme d'acquisition de défense (DAPA).

Le plan fait partie d'une série de mesures destinées à améliorer les capacités de défense du pays dans le secteur spatial, selon la DAPA.

L'agence a créé un groupe de travail pour le développement de l'industrie de la défense spatiale. Pas moins de 16.000 milliards de wons d'investissements sont prévus dans le domaine au cours de la prochaine décennie après la levée des restrictions américaines sur le développement de missiles du pays, a-t-elle ajouté.

En mai, Séoul et Washington sont convenus de lever les directives qui interdisaient à la Corée du Sud de développer ou posséder des missiles balistiques d'une portée supérieure à 800 kilomètres.

«Le groupe de travail se focalisera sur la préparation des bases juridiques et institutionnelles et la gestion de questions organisationnelles et personnelles afin de soutenir efficacement l'industrie de la défense spatiale du pays», a déclaré un officiel.

L'équipe inclut des officiels du ministère de la Défense, du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), de la DAPA et de l'Agence pour le développement de la défense (ADD), a-t-il précisé.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page