Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul cherche à instaurer une loi contre les systèmes de facturation de Google et d'Apple

Science/Tech 25.08.2021 à 09h24

SEOUL, 25 août (Yonhap) -- Une commission parlementaire a adopté ce mercredi un projet de loi interdisant à Google et Apple d'obliger les développeurs d'applications à utiliser les systèmes de paiement des plates-formes, éliminant ainsi le dernier obstacle avant un vote final.

La commission de la législation et de la justice de l'Assemblée nationale a approuvé la révision de la Loi sur les entreprises de télécommunications, qui vise à interdire aux opérateurs du marché des applications d'exiger des développeurs qu'ils utilisent certains systèmes de paiement en profitant injustement de leurs positions.

Si le projet de loi est approuvé en session plénière plus tard dans la journée, la Corée du Sud sera le premier pays à introduire de telles restrictions sur les politiques de facturation via les applications des géants mondiaux de la technologie, qui sont de plus en plus surveillées dans le monde entier.

La loi dite «anti-Google» a été soumise au Parlement en août 2020, un mois après que le géant américain de la technologie Google a déclaré que toutes les applications utiliseraient son propre système de facturation et factureraient une commission de 30% sur tous les achats intégrés.

Plus tôt cette année, Google a décidé de réduire ses frais de commission à 15% pour le premier million de dollars de revenus gagnés par les développeurs.

En réponse à une pression croissante, son rival Apple a réduit de moitié le taux de 30% pour les développeurs d'applications qui gagnent jusqu'à 1 million de dollars par an au début de cette année.

Les ventes de Google Play Store en Corée du Sud ont été estimées à 5.000 milliards de wons (4,3 milliards de dollars) l'année dernière, soit les deux tiers du total du pays, contre 1.600 milliards de wons sur l'App Store d'Apple, selon l'Association coréenne de l'industrie d'Internet mobile (MOIBA).

Séoul cherche à instaurer une loi contre les systèmes de facturation de Google et d'Apple - 1

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page