Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'orbiteur lunaire de la Corée du Sud en bonne voie pour un lancement l'année prochaine

Science/Tech 30.08.2021 à 14h24

SEOUL, 30 août (Yonhap) -- Le ministère de la Science et des TIC a déclaré ce lundi que la première mission d'exploration lunaire du pays était sur de bons rails pour un lancement en août 2022 après un renforcement des liens avec les Etats-Unis plus tôt cette année dans le domaine de l'exploration spatiale.

La Corée du Sud ambitionne de mener une mission d'un an pour observer la Lune à travers un vaisseau spatial en orbite, dans l'espoir d'obtenir les technologies pour de futures missions d'exploration spatiale.

Le ministère de la Science a annoncé avoir terminé de monter une caméra de haute précision, développée par la National Aeronautics and Space Administration (Nasa), sur l'orbiteur, qui collectera des données sur la surface de la Lune afin de soutenir le programme Artemis dirigé par Washington.

Cette photo prise le 31 mai 2021 et fournie par le ministère de la Science et des TIC montre des chercheurs testant des composant d'un orbiteur lunaire sud-coréen à l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) à Daejeon. (Revente et archivage interdits)

En mai, la Corée du Sud a signé les accords d'Artémis, qui visent à envoyer des astronautes sur la Lune en 2024 et à construire une base lunaire habitée durable en 2028.

Le ministère a déclaré qu'il recevrait un soutien supplémentaire de la Nasa pour la mission de l'orbiteur lunaire, y compris les technologies de navigation et communication.

L'orbiteur lunaire devrait être achevé d'ici octobre de cette année et subira d'autres tests avant son lancement en août de l'année prochaine sur la fusée de la société aérospatiale privée américaine Space Exploration Technologies Corp.

La quatrième économie d'Asie, arrivée relativement sur le tard dans la course au développement spatial mondial, a récemment renforcé ses ambitions et devrait lancer sa première fusée spatiale avec une charge utile fictive en octobre.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page