Agence de presse Yonhap Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) Coronavirus : moins de 1.500 cas en raison du week-end, prolongation des restrictions strictes

Heure de publication05.09.2021 à 17h09

기사 본문 인쇄 및 글자 확대/축소
Des personnes font la queue avant de se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre provisoire installé sur la place de la gare à Séoul, le samedi 4 septembre 2021.
Des personnes font la queue avant de se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre provisoire installé sur la place de la gare à Séoul, le samedi 4 septembre 2021.
Des personnes se font dépister pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre à Séoul, le dimanche 5 septembre 2021.
Des personnes se font dépister pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre à Séoul, le dimanche 5 septembre 2021.
Des employés sanitaires guident les passagers à un terminal d'arrivée à l'aéroport international d'Incheon, le dimanche 5 septembre 2021.
Des employés sanitaires guident les passagers à un terminal d'arrivée à l'aéroport international d'Incheon, le dimanche 5 septembre 2021.

SEOUL, 05 sept. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) sont repassés à moins de 1.500 ce dimanche en raison d'un nombre inférieur de tests effectués durant le week-end, alors que le pays a prolongé de deux semaines ses mesures antivirus les plus strictes, à l'approche de la fête des moissons.

La Corée du Sud a ajouté 1.490 contaminations additionnelles au Covid-19, dont 1.461 locales, portant le nombre total de cas à 260.403, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le dernier chiffre marque une baisse par rapport aux 1.804 de samedi et 1.709 de vendredi. Les cas journaliers sont restés au-dessus de 1.000 au cours des deux derniers mois.

Les autorités sanitaires ont recensé six décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le nombre de morts à 2.321.

Les nouvelles infections ont émergé dans diverses contextes à travers le pays, tandis qu'un nombre croissant de cas a été rapporté dans les établissements scolaires et écoles maternelles, alors que le deuxième semestre scolaire a débuté à la fin août.

Le taux de cas intraçables, dont les voies de transmission n'ont pas été identifiées, s'est élevé à 36%, battant un nouveau record pour le deuxième jour consécutif.

Le taux de reproduction s'est élevé 0,98 au cours des deux dernières semaines, indiquant qu'un malade du Covid-19 transmet le virus à moins d'une personne.

Les efforts antivirus ont été renforcés alors que la pandémie n'a montré aucun signe de ralentissement en raison de la propagation de souches du Covid-19 plus contagieuses, dont le variant Delta.

A l'approche des vacances de Chuseok, qui auront lieu du 18 au 22 septembre, les autorités ont décidé de maintenir les mesures de distanciation sociale maximales actuelles, soit le niveau 4, dans la région métropolitaine de Séoul et le niveau 3 dans d'autres régions, jusqu'au 3 octobre.

Néanmoins, certaines restrictions seront atténuées. Le pays a interdit les rassemblements de plus de quatre personnes à l'échelle nationale, mais les autorités sanitaires ont décidé d'autoriser les réunions de six personnes maximum dans le grand Séoul, bien qu'elles doivent inclure au moins deux personnes complètement vaccinées durant la journée et quatre après 18h.

Les autres mesures actuallisées incluent l'autorisation pour les restaurants et bars dans la région métropolitaine de Séoul d'accueillir des clients jusqu'à 22h au lieu de 21h à l'heure actuelle.

Les autorités sanitaires ont indiqué plus tôt qu'elles pourraient considérer l'élaboration d'un système appellé «vivre avec le Covid-19» après Chuseok afin de réduire l'impact du virus sur l'économie locale en réponse aux plaintes grandissantes des propriétaires de petits commerces.

Les autorités sanitaires prévoient par ailleurs que les infections journalières atteindront un pic à 2.300 cas plus tard ce mois-ci avant une baisse progressive.

Un peu plus de 30 millions de personnes avaient reçu leur première dose de vaccin contre le Covid-19 dimanche à 11h15, représentant environ 58% des 52 millions d'habitants du pays, et 17,7 millions, soit 34,6%, ont été entièrement vaccinées, a annoncé la KDCA.

Le nombre d'injections a dépassé la barre des 10 millions le 10 juin et des 20 millions de 3 août. Le taux d'inoculations a augmenté alors que les adultes âgés de 18-49 ans ont commencé à se faire vacciner le 26 août.

Le pays projette d'administrer au moins une dose à 70% de la population avant Chuseok, afin de créer une immunité collective en novembre. Le programme d'inoculation de la Corée du Sud a cependant été menacé récemment suite à un report de livraisons de doses de vaccin Moderna.

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Jeon Hae-cheol a annoncé l'assouplissement partiel des règles de distanciation sociale conformément à l'augmentation du taux de vaccination et davantage d'incitations pour les personnes entièrement vaccinées à l'avenir.

Jeon a fait savoir que les autorités augmenteraient le nombre de véhicules de livraison de vaccins et la durée de leurs opérations les week-ends afin d'accélérer le programme de vaccination.

«Le gouvernement cherche des moyens pour minimiser le temps de livraison vers les centres de vaccination afin d'augmenter le taux d'inoculation», a indiqué Jeon lors d'une réunion du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité.

Parmi les cas locaux, 505 ont été rapportés à Séoul, 441 dans la province du Gyeonggi et 98 à Incheon, selon les autorités.

Les cas importés, incluant des ressortissants sud-coréens, se sont élevés à 29.

Le nombre total de personnes libérées de quarantaine après avoir récupéré complètement était de 232.334, en hausse de 1.929 par rapport à la veille.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés