Agence de presse Yonhap Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) Coronavirus : plus de 1.500 nouveaux cas, la crainte d'une recrudescence

Heure de publication07.09.2021 à 15h51

기사 본문 인쇄 및 글자 확대/축소
Vaccination pour les étrangers
Vaccination pour les étrangersDes étrangers attendent de se faire vacciner contre le nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre du district de Gwangsan à Gwangju, le dimanche 5 septembre 2021.
Vaccins Moderna
Vaccins ModernaDes employés de l'aéroport international d'Incheon déplacent, le lundi 6 septembre 2021, 2.552.000 doses du vaccin Moderna contre le nouveau coronavirus (Covid-19) qui sont arrivées à bord d'un avion cargo.

SEOUL, 07 sept. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) sont remontés au-dessus de 1.500 ce mardi, une tendance haussière alarmante de la pandémie alors que les autorités ont accéléré la vaccination afin d'atteindre leur objectif avant la grande fête nationale des moissons, Chuseok, qui débutera le 20 septembre.

Le pays a ajouté 1.597 nouveaux cas de Covid-19, dont 1.563 infections locales, portant le nombre total de cas à 263.374, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Ce chiffre représente le plus haut niveau pour un mardi malgré des mesures sévères de distanciation sociale dans tous le pays. Cela marque une hausse par rapport aux 1.375 de lundi, 1.490 de dimanche et 1.804 de samedi.

Les cas journaliers sont restés au-dessus de 1.000 pendant 63 jours d'affilée sur fond d'augmentation rapide des variants plus contagieux à travers la nation.

Le pays a ajouté trois décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le nombre de morts à 2.330.

Les autorités sanitaires restent prudentes sur la résurgence du virus dans la région métropolitaine de Séoul, qui pourrait se propager à travers la nation lorsque de nombreuses personnes voyageront durant la fête de Chuseok, qui aura lieu du 20 au 22 septembre.

Le nombre de nouveaux cas d'infection dans le grand Séoul a maintenu une tendance haussière durant les trois semaines passées en raison de clusters sur des lieux de travail, dans des écoles et des installations multiusage.

A l'approche de Chuseok, les autorités ont décidé de prolonger les mesures actuelles de distanciation sociale, le niveau 4, dans la région métropolitaine de Séoul, et le niveau 3 dans les autres régions jusqu'au 3 octobre.

Malgré les mesures les plus strictes, certaines restrictions ont été atténuées. Le pays interdit les rassemblements de plus de quatre personnes à l'échelle nationale, mais les autorités sanitaires ont décidé d'autoriser les réunions de six personnes maximum dans le grand Séoul, mais elles doivent inclure au moins deux personnes complètement vaccinées durant la journée et quatre après 18h.

Les autres mesures actualisées comprennent l'autorisation pour les restaurants et bars dans la région métropolitaine de Séoul d'accueillir des clients jusqu'à 22h, au lieu de 21h précédemment.

Plus d'élèves reprendront les cours en présentiel même sous le niveau 4. Les écoliers de première et deuxième années, ainsi que les lycéens de terminale seront autorisés à reprendre les classes en présentiel tous les jours.

Les autorités sanitaires ont rapporté jusqu'à préesnt 23.388 cas d'infection liés aux variants, dont 3.091 durant la semaine du 29 août au 4 septembre, parmi lesquels 3.070 au variant Delta (99,3%).

Le pays a confirmé trois cas de variant Lambda, un venu d'Argentine et deux autres en lien avec le patient. En raison de l'expansion des variants, les autorités ont décidé la semaine dernière de prendre des mesures plus strictes pour les passagers arrivés du Pérou et du Chili en leur imposant un isolement de sept jours à partir de ce vendredi.

Les cas d'infection après la vaccination complète s'élèvent à 3.855 (0,04%) alors que 9,7 millions de personnes ont été complètement vaccinées.

Les autorités sanitaires ont dit qu'elles envisageraient d'assouplir davantage les restrictions si les infections baissent à un niveau gérable après Chuseok pour aider le retour à la vie normale.

Les autorités ont demandé aux citoyens de prendre des mesures préventives pour contrer la propagation du Covid-19 afin que le gouvernement prenne de nouvelles mesures pour retrouver la vie quotidienne normale.

«En raison de l'extension des classes en présentiel dans les établissements scolaires, de l'ouverture des universités pour le deuxième semestre et des déplacements accrus des gens à l'occasion de la fête des moissons, Chuseok, il sera possible de voir plus d'infections», a noté le vice-ministre de la Santé, Kang Do-tae.

Il a ajouté que «si jamais le nombre de nouveaux cas remonte, l'objectif fixé de revenir à une vie quotidienne normale avec l'accélération du taux de vaccination pourrait être menacé».

Quelque 30,75 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin contre le Covid-19, représentant environ 59,9% des 52 millions d'habitants du pays, et 18,4 millions, soit 35,8%, ont été entièrement vaccinées, a annoncé la KDCA.

Le pays projette d'administrer au moins une dose à 70% de la population avant Chuseok afin de créer une immunité collective en novembre.

Alors que d'autres lots de vaccins Moderna et Pfizer arriveront demain de Roumanie, les autorités ont fait part de leur optimisme quant à la réalisation de l'objectif de vaccination avant la fête de Chuseok.

Actuellement, les 18-49 ans font l'objet de la campagne de vaccination après les inoculations sur les groupes prioritaires incluant la population âgée et les travailleurs de la santé.

Parmi les nouveaux cas locaux, 477 ont été rapportés à Séoul, 474 dans la province du Gyeonggi et 87 à Incheon.

Les cas importés incluant les ressortissants sud-coréens se sont élevés à 34.

Le nombre de patients dans un état grave a atteint 364 dans le pays, en hausse de six par rapport à la veille.

Le nombre total de personnes libérées de quarantaine après avoir récupéré complètement était de 235.225, en hausse de 1.530 par rapport à la veille.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)