Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le CIO suspend le Comité olympique nord-coréen pour n'avoir pas participé aux JO de Tokyo

Actualités 09.09.2021 à 08h52
(Photomontage)

SEOUL, 09 sept. (Yonhap) -- Le Comité international olympique (CIO) a décidé mercredi de suspendre le Comité national olympique (CNO) de la Corée du Nord pour avoir décidé unilatéralement de ne pas participer aux Jeux olympiques de Tokyo, une suspension qui interdira au Nord de participer aux JO d'hiver de Pékin l'année prochaine.

«La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) a décidé aujourd'hui de suspendre le Comité national olympique de la République populaire démocratique de Corée (CNO de la RPDC) jusqu'à fin 2022, en raison de la décision unilatérale prise par ce dernier de ne pas participer aux Jeux olympiques de Tokyo 2020», a déclaré le CIO sur son site Internet, faisant référence à la Corée du Nord par son nom officiel.

Le CIO a noté que le CNO de la RPDC était le seul CNO à ne pas s'être joint aux JO de Tokyo 2020. La Corée du Nord a annoncé en avril qu'elle ne prendrait pas part aux JO de Tokyo, citant la nécessité de protéger ses athlètes de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Au cours de la période de suspension, le comité nord-coréen ne pourra bénéficier d'aucune aide ni d'aucun programme du CIO.

Le CIO a également indiqué que le soutien financier que le CIO devait allouer au CNO mais qui a été retenu en raison des sanctions internationales serait «définitivement perdu, car le CNO n'a pas contribué au succès des Jeux olympiques de Tokyo 2020».

Le CIO a ajouté que la participation des athlètes nord-coréens aux JO de Pékin serait décidée en temps utile, si un ou plusieurs athlètes nord-coréens se qualifient pour les prochaines Olympiades.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page