Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

BTS et Chris Martin parlent de la signification du «Permission to Dance Challenge» et de la célébrité

Hallyu 10.09.2021 à 18h38

SEOUL, 10 sept. (Yonhap) -- Le groupe de K-pop BTS ont rencontré Chris Martin, le leader de Coldplay, pour parler du récent «Permission to Dance Challenge» et de ce que cela signifie d'être célèbre.

Dans une vidéo publiée vendredi (heure coréenne) par l'émission musicale hebdomadaire «RELEASED» sur YouTube, Chris Martin a mené une interview en ligne avec le septuor au sujet du défi qui s'est tenu du 23 juillet au 14 août, qui invitait tout un chacun à soumettre des vidéos de 15 secondes de leurs interprétations des mouvements de danse de la chanson «Permission to Dance» de BTS.

«Ce défi avait pour but de communiquer de la positivité, mais en voyant les gens participer au défi, nous avons ressenti de la gratitude, de la consolation et nous avons, nous aussi, reçu beaucoup d'énergie positive» a déclaré Jimin, membre de BTS.

Le groupe de K-pop BTS. (Photo fournie par Big Hit Music. Archivage et revente interdits)
Image promotionnelle fournie par YouTube d'un épisode de l'émission «RELEASED» de YouTube, avec BTS et Chris Martin.

«Permission to Dance» est le troisième single en anglais du groupe et sa deuxième collaboration avec l'auteur-compositeur-interprète britannique Ed Sheeran.

Après sa sortie le 9 juillet, la chanson a débuté à la première place du Billboard Hot 100 sur le graphique du 24 juillet.

La version Shorts Challenge du clip de «Permission to Dance», qui comprend certaines des vidéos envoyées, a été diffusée à la fin de l'interview.

Les participants au défi, venus de divers pays, ont partagé leur expérience dans l'émission sur YouTube.

«Jusqu'à il y a quelques années, je n'avais jamais appris à danser», a déclaré V, membre de BTS. «J'aimais juste danser et je dansais tout seul. A l'époque, je n'étais pas gêné et je dansais ce que je voulais, et je pense que c'est ce qui m'a conduit à ce stade.»

Martin a ajouté qu'il était «heureux de ne pas avoir besoin de permission pour danser parce qu'il n'est pas un très bon danseur».

«Mais», a-t-il ajouté, «j'ai pris la décision, il y a environ 20 ans, de me moquer de savoir si ça a l'air cool».

Invité par Martin à commenter la nomination du groupe en tant qu'envoyés spéciaux du président, Suga a répondu qu'il ressentait souvent beaucoup de pression.

«En réalité, je ne suis peut-être pas une telle personne, mais les gens pensent que je suis une très bonne personne ou capable de faire beaucoup», a-t-il déclaré. «J'ai donc lutté avec cela, mais j'essaie très fort d'être à la hauteur de leurs attentes».

Martin a également demandé si le groupe avait déjà eu un moment où il avait l'impression d'être un «phénomène mondial».

«Quand nous nous regardons, nous avons vraiment parfois l'impression d'être presque rien», a répondu RM, le leader de BTS, en anglais, décrivant les moments où ils ont l'impression que leurs chansons et leurs danses n'ont «aucun sens».

«Mais quand vous voyez les fans, leurs yeux et quand nous dansons et chantons devant eux, leur énergie, leur honnêteté, et leur message, leurs lettres, leurs mots, ce sont les seules raisons pour lesquelles nous n'avons pas abandonné et c'est la seule raison de l'existence du groupe», a-t-il ajouté.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page