Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud rejette la demande du Japon concernant la décision de justice sur le travail forcé en temps de guerre

International 14.09.2021 à 20h19

SEOUL, 14 sept. (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères a rejeté ce mardi les allégations du Japon selon lesquelles il s'agit d'une violation du droit international que la Corée du Sud saisisse les actifs d'une entreprise japonaise pour indemniser les victimes du travail forcé en temps de guerre.

Le secrétaire général du Cabinet de Tokyo, Katsunobu Kato, a présenté cet argument lundi après que la Cour suprême de Corée du Sud a rejeté l'appel de Mitsubishi Heavy Industries Ltd. contre la décision d'un tribunal inférieur de saisir six droits de brevet et deux droits de marque enregistrés en Corée du Sud lui appartenant.

Si ces actifs sont liquidés, les relations déjà tendues entre les deux pays pourraient être dans une «situation grave», a averti Kato.

«L'allégation qu'il s'agit d'une violation du droit international est une affirmation unilatérale et arbitraire», a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué, soulignant que l'affirmation n'est «en aucun cas conforme aux faits».

Le ministère a également déclaré que l'appel du Japon à la Corée du Sud de fournir d'abord une résolution au problème historique ne serait d'aucune aide, et a souligné que Séoul restait ouvert à toute proposition pour une résolution «raisonnable et réaliste» du problème.

En 2018, la plus haute juridiction a ordonné à Mitsubishi d'indemniser les travailleurs coréens qui ont été mobilisés pour le travail forcé dans les usines de l'entreprise au Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

Mitsubishi s'est opposé à la décision, affirmant que la question des réparations est déjà réglée par un traité signé par les deux pays en 1965 afin de normaliser les relations.

Le bâtiement du ministère des Affaires étrangères. (Photo d'archives Yonhap)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page