Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de la diplomatie chinoise demande à la Corée du Sud un plus grand «sens de la communauté»

International 15.09.2021 à 12h06
Le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong (à dr.) et son homologue chinois Wang Yi, posent pour une séance photos au ministère des Affaires étrangères à Séoul le mercredi 15 septembre 2021.
La réunion bilatérale entre les ministres des Affaires étrangères de la Corée du Sud, Chung Eui-yong (à dr.) et de la Chine, Wang Yi, se déroule au ministère des Affaires étrangères à Séoul le mercredi 15 septembre 2021.

SEOUL, 15 sept. (Yonhap) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a appelé ce mercredi la Corée du Sud à travailler ensemble pour accroître le «sens de la communauté» commun face au «grand changement» du paysage international, en désignant les deux pays comme «des partenaires qui ne peuvent pas se séparer».

Wang a fait ces remarques durant sa réunion avec son homologue sud-coréen Chung Eui-yong, alors que les Etats-Unis cherchent à renforcer leurs alliances régionales pour contrer l'affirmation croissante de la Chine suite à leur retrait d'Afghanistan.

«La Chine et la Corée du Sud sont des voisins proches qui ne peuvent pas aller ailleurs et des partenaires qui ne peuvent pas se séparer», a-t-il dit au début de la rencontre.

Wang a ajouté que les deux pays devaient réaliser un développement des relations bilatérales «meilleur, rapide, stable, complet et ferme», en renforçant davantage le sens de la communauté, en élargissant les intérêts communs et en cherchant le potentiel pour la coopération.

En notant des progrès dans le commerce, le tourisme et les échanges humains depuis l'établissement des liens bilatéraux en 1992, Wang a dit que les deux pays ont joué un rôle en tant que «gardiens de la paix et de la stabilité et facilitateurs du développement et de la prospérité».

La réunion s'est également déroulée sur fond de tensions militaires causées par les tirs d'un nouveau type de missile de croisière à longue portée par le Nord le week-end dernier et de signes de réactivation d'un réacteur nucléaire pouvant produire du plutonium.

En décrivant la Chine comme un partenaire clé pour l'objectif commun d'une paix durable sur la péninsule coréenne, Chung a déclaré espérer que Pékin continuera à soutenir l'initiative de paix de Séoul.

Chung a aussi souhaité voir la Chine organiser avec succès les JO d'hiver qui auront lieu en février 2022 à Pékin.

Durant les pourparlers de mercredi, Chung et Wang auraient échangé leurs opinions sur les récents mouvements de provocation du Nord et discuté des efforts pour faire avancer les efforts du Sud pour établir une paix durable sur la péninsule coréenne.

Wang pourrait profiter de la réunion pour chercher un soutien de la Corée du Sud au sujet d'une série de questions géopolitiques sensibles, alors que les Etats-Unis cherchent à rassembler ses alliés pour s'opposer aux politiques chinoises envers Hongkong, la région occidentale du Xinjiang et les mers de Chine orientale et méridionale.

Plus tard dans la journée, Wang rendra une visite de courtoisie au président Moon Jae-in.

Après un déjeuner avec Chung, Wang quittera le pays plus tard dans la journée.

La précédente réunion en tête à tête entre Chung et Wang s'était tenue dans la ville chinoise de Xiamen en avril dernier.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page