Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le développement du MSBS de la Corée du Sud peut dissuader les provocations nord-coréennes, selon Moon

National 15.09.2021 à 20h49

SEOUL, 15 sept. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce mercredi que les capacités améliorées des missiles de la Corée du Sud peuvent aider à dissuader les provocations de la Corée du Nord, selon Cheong Wa Dae.

Il a fait ces remarques après avoir assisté au tir d'essai réussi d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) dans un centre de test de l'Agence pour le développement de la défense (ADD).

Quelques heures plus tôt, la Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques dans la mer de l'Est.

Moon a souligné que son pays a effectué le test de MSBS comme prévu, conformément au plan de l'armée pour renforcer son arsenal de missiles, et non en réponse à la dernière provocation du Nord.

«Néanmoins, notre puissance renforcée en matière de missiles peut avoir un certain effet dissuasif sur les provocations de la Corée du Nord», a-t-il déclaré, selon la porte-parole du bureau présidentiel Park Kyung-mee.

Le missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de la Corée du Sud est testé depuis le sous-marin Dosan Ahn Chang-ho de classe 3.000 tonnes de la marine dans un centre de test de l'Agence pour le développement de la défense (ADD) à Anheung dans la province du Chungcheong du Sud, le mercredi 15 septembre 2021. (Photo fournie par le ministère de la Défense. Revente et archivage interdits)

Le test réussi du MSBS et d'autres missiles aujourd'hui ont démontré que la Corée du Sud dispose d'une «dissuasion suffisante» pour faire face à tout moment à la provocation nord-coréenne, a ajouté le président.

Il a demandé aux responsables de l'ADD de continuer leurs efforts pour renforcer les capacités de défense de la Corée du Sud, y compris le développement de divers missiles pour dépasser la force «asymétrique» de la Corée du Nord.

Concernant les derniers missiles tirés par le Nord, Moon a déclaré qu'une analyse intensive est nécessaire pour déterminer leurs types exacts, les spécificités et l'intention de Pyongyang.

Plus tard dans la journée, la Corée du Sud a convoqué une session d'urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC) pour discuter des lancements de missiles du Nord cette semaine. Lundi, Pyongyang a annoncé avoir effectué un test de missile de croisière.

Lors de la réunion du comité permanent du NSC, ses membres ont exprimé leur «profonde inquiétude» quant aux lancements de missiles par la Corée du Nord, a indiqué Cheong Wa Dae dans un communiqué.

Le président Moon Jae-in (à dr.) s'entretient avec des responsables de l'Agence pour le développement de la défense (ADD) lors d'une visite à son centre de test à Anheung dans la province du Chungcheong du Sud, le mercredi 15 septembre 2021. (Photo fournie par Cheong Wa Dae. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page